JD Senard va se rendre au Japon pour rencontrer Nissan

12 Février, 2019, 16:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • Affaire Ghosn les avocats de Renault dénoncent

"J'ai une longue mission [.] de rétablissement de confiance, de transparence, de loyauté", a déclaré Jean-Dominique Sénard à des journalistes en marge de la présentation des résultats de Michelin, lundi soir".

De plus, lors de cette annonce, le groupe d'automobiles japonais a indiqué avoir provisionné dans ses comptes les revenus différés que son ancien patron Carlos Ghosn est accusé de ne pas avoir déclaré aux autorités boursières sur la période 2010 à 2018.

Enfin, en ce qui concerne Renault-Nissan BV, la présidence du directoire est passée des mains de Carlos Ghosn à celles de Thierry Bolloré. Un montant réglé en totalité par RNBV, la coentreprise contrôlée par les deux constructeurs aux Pays-Bas, aujourd'hui au centre de tous les soupçons. La somme a été évaluée à 9,23 milliards de yens (83,9 millions de francs), a précisé le constructeur, lui-même mis en examen dans cette affaire.

"Mardi, Hiroto Saikawa a insisté à plusieurs reprises sur la nécessité de garantir l'autonomie de chacun, à deux jours d'une visite du nouveau président de Renault, Jean-Dominique Senard, au siège de Nissan à Yokohama (banlieue de Tokyo)". En effet, selon le carton d'invitation, cette fête avait pour but de célébrer au château de Versailles le quinzième anniversaire de l'alliance Renault-Nissan et "d'honorer les partenaires qui avaient soutenu le groupe" au fil des ans.

Les relations se tendent entre Nissan et Renault depuis l'arrestation de Carlos Ghosn. Par ailleurs, Renault tient à préciser que Carlos Ghosn conserve son mandat dadministrateur de Renault, ainsi que ses mandats au sein dAlliance Rostec Auto BV et de Renault do Brasil. Une nomination qui ne sera effective qu'après l'assemblée générale des actionnaires le 8 avril prochain. De leurs côtés, les Japonais ont mal pris l'attachement des Français à Carlos Ghosn et les critiques contre leur système judiciaire.

Jeudi 7 février, le constructeur automobile français Renault avait déjà signalé à la justice que Carlos Ghosn avait reçu un avantage en nature de 50 000 euros pour son mariage en octobre 2016, dans le cadre d'une convention de mécénat avec le Château de Versailles.

Recommande: