Brexit : Michel Barnier lance un appel à Theresa May

12 Février, 2019, 16:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Il semble que le processus parlementaire soit dans une impasse qu'aucune issue ne puisse être trouvée et de ce fait la perspective d'un'no-deal semble bien plus élevée a noté Carolyn Fairbairn

Le ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre britannique du commerce extérieur, Liam Fox, ont signé lundi à Berne un accord bilatéral sur le commerce.

Ils la poussent en revanche à saisir la main que lui a tendue le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, qui propose une union douanière permanente entre l'UE et le Royaume-Uni pour sortir de l'impasse sur l'Irlande du Nord.

Il entrera en vigueur dès que les accords Suisse-UE cesseront d'être applicables aux relations entre la Suisse et le Royaume-Uni. La dirigeante britannique a été chargée par la Chambre des communes de renégocier l'accord conclu avec Bruxelles mais massivement rejeté mi-janvier par le Parlement britannique. Ils seront appliqués dès le 30 mars 2019 en cas de sortie "non ordonnée".

Si une période de transition commençait le 30 mars, les accords bilatéraux Suisse-UE continueraient à s'appliquer jusqu'à la fin de cette période de transition.

La Suisse et le Royaume-Uni règlent leurs relations pour l'après-Brexit. Dans ce scénario, les accords serviront de base pour les relations économiques et commerciales entre la Suisse et le Royaume-Uni après la phase de transition. Pour la Suisse, la stabilité des relations commerciales extérieures est un enjeu majeur. Les deux pays ont déjà signé, dans ce cadre, ces derniers mois des accords sur le transport routier, le transport aérien, les assurances et la libre circulation des personnes. Et l'année précédente le produit intérieur brut (PIB) n'avait crû que de 1,8%, moins que la moyenne de la zone euro (+2,4%). Les bonnes relations entre les deux pays se poursuivront après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, indique le Département fédéral de l'économie dans un communiqué. Toutefois, à ce jour, outre la Suisse, il n'a mené à bien ses négociations qu'avec le Chili, Israël... et les Iles Féroé.

Recommande: