Les bénéfices du pétrolier au plus haut depuis 5 ans — Total

11 Février, 2019, 02:07 | Auteur: Aubrey Nash
  • Les bénéfices du pétrolier au plus haut depuis 5 ans — Total

Le pétrolier français a évidemment profité de la remontée des prix du pétrole.

Sur l'année, le cash flow net est ressorti à 8,961 milliards, contre 9,499 milliards en 2017, en raison de l'augmentation des investissements nets.

"Entre la croissance des productions et la discipline sur les dépenses, nous avons une claire visibilité de la croissance de notre cash-flow en 2019".

Total a réalisé au quatrième trimestre 2018 un résultat net ajusté part du groupe de 3,2 milliards de dollars, en hausse de 10%.

"C'est le résultat de tout le travail fait par les équipes du groupe, à la fois sur la discipline sur les dépenses mais aussi sur tout le travail important de M&A, de rotation du portefeuille réalisé depuis trois ans", a fait valoir Patrick Pouyanné, rappelant que Total avait acheté pour 23 milliards d'actifs et cédé pour 16 milliards sur cette période. Sur l'année, le bénéfice atteint 13,8 milliards, en progression de 28%.

"Nous faisons un résultat cette année qui est plus élevé, à 71 dollars du baril, que nous l'avions fait en 2014 à 99 dollars du baril", s'est félicité le PDG, Patrick Pouyanné, lors d'une présentation à des journalistes.

Pour 2019, Total compte bénéficier de la montée en puissance de Kaombo North (Angola), Egina (Nigeria) et Ichtys (Australie) et des démarrages de Iara 1 (Brésil), Kaombo South, Culzean (Royaume-Uni) et Johan Sverdrup (Norvège).

A 11h32, le titre Total reculait de -1,05% à 48,265 euros, sous-performant l'indice CAC 40 (-0,56%). L'option de paiement du dividende actions prendra fin à partir de juin 2019, a prévenu la société. Dans les pays développés, la consommation devrait baisser d'environ 400.000 barils par jour chaque année jusqu'en 2040 grâce aux économies d'énergie. Il rentre dans le développement de la chaîne de valeur intégrée du gaz et de l'électricité bas carbone de Total qui a également mis en œuvre sa stratégie de croissance dans la pétrochimie avec le lancement de projets aux Etats-Unis, en Arabie Saoudite, en Corée du Sud et en Algérie. Elle représente une ressource potentielle d'un milliard de barils équivalent pétrole, selon Patrick Pouyanné.

Total a par ailleurs annoncé jeudi avoir fait une découverte "importante" de gaz à condensats sur les prospects de Brulpadda, situés à 175 kilomètres au large de la côte sud de l'Afrique du Sud. Total prévoit également, avec ses partenaires, la réalisation d'une acquisition sismique 3D qui permettrait le forage de quatre puits.

Recommande: