Grammy Awards : Lady Gaga et Drake récompensés, Michelle Obama en invitée surprise

11 Février, 2019, 13:11 | Auteur: Sue Barrett
  • Grammy Awards : Lady Gaga et Drake récompensés, Michelle Obama en invitée surprise

Au total, pas moins de 84 récompenses sont décernées par les Grammy, pour certaines dans des catégories parfois assez déconcertantes ("meilleur album au son immersif", "meilleur livret d'accompagnement d'album".). D'entrée de jeu, elle a invité Lady Gaga, Jada Pinkett Smith, Jennifer Lopez et Michelle Obama à venir expliquer ce que la musique signifiait pour chacune d'elles. Cette invitée, c'est Michelle Obama, l'ex Première dame des États-Unis.

Diversité aussi pour le spectaculaire show d'ouverture bilingue anglais-espagnol, lancé à grands renforts de paillettes et de déhanchés par Camila Cabello et le rappeur Young Thug, bientôt rejoints par un très caliente et moustachu Ricky Martin.

Drake, Lamar et Childish Gambino, alter ego musical du comédien et réalisateur Donald Glover, auraient eux aussi refusé de se produire sur scène et pourraient en outre boycotter la cérémonie.

Déjà élu "chanson de l'année" un peu plus tôt, cet hybride de gospel et de rap, truffé de pamphlets contre les excès de tous bords qui secouent la société américaine, a balayé les favoris Drake ou Lady Gaga dans la course à ce prix prestigieux. Le clip accompagnant le tube a lui aussi été primé.

La vidéo choc de ce titre, dénonçant le règne des armes à feu et du racisme aux États-Unis, et déjà visionnée près de 500 millions de fois sur la plate-forme YouTube, a également reçu le prix du "meilleur clip".

Le chanteur torontois Daniel Caesar a reçu le premier Grammy de sa carrière dans la catégorie "meilleure performance en R&B" pour la chanson Best Part.

L'artiste militant avait toutefois boycotté la cérémonie et n'avait pas réagi à ses récompenses dimanche soir.

Kacey Musgraves est l'autre grande gagnante d'une soirée qui rappelle que les Grammy Awards restent une cérémonie fondamentalement américaine même si elle voit défiler des stars d'envergure internationale. La frêle musicienne a devancé Cardi B, Janelle Monae et Brandi Carlile lors d'une édition des Grammys où les femmes avaient fait un retour en force après avoir été curieusement snobées l'an dernier, en plein mouvement #MeToo.

Elle a récotlé le prix de la Meilleure performance de l'année pour Joanne (Where Do You Think You're Goin'?), celui de la Meilleure chanson écrite pour un film et du Meilleur duo pop de l'année pour Shallow, tirée du film A star is born avec Bradley Cooper, pour lequel elle est aussi nommée aux Oscars. Il repart avec le prix de la "meilleure performance rap" alors que Drake a obtenu le trophée de "meilleure chanson de rap" grâce à son tube planétaire God's Plan. Il est en lice dans trois catégories plus prestigieuses pour la bande originale du film Black Panther, numéro un au box-office mondial en 2018.

Alicia Keys qui animait la soirée de gala a tenu parole quand elle avait promis cette année des performances "de malade" avec des shows de Lady Gaga et Cardi B. Elle-même détentrice de 15 Grammys, Alicia Keys a enflammé la salle en enchaînant - sur deux pianos à la fois - une sélection de tubes "qu'elle aurait aimé écrire", de Sting à Drake, en passant par Coldplay. La soirée a aussi été marquée par la participation d'icônes de la musique américaine comme la chanteuse de country Dolly Parton et Diana Ross, qui est montée sur scène pour une célébration de ses années Motown et de son 75ème anniversaire.

Recommande: