Tentative d'incendie au domicile du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand

09 Février, 2019, 08:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président de l'Assemblée Nationale Richard Ferrand

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand (LaRem), a annoncé vendredi soir qu'il avait porté plainte à la suite de l'incendie volontaire de son domicile situé dans le Finistère. Richard Ferrand se trouvait en déplacement à Rennes avec le Premier ministre Édouard Philippe, pour la signature du pacte d'accessibilité et du contrat d'action publique pour la Bretagne, lorsque les faits sont survenus.

Le domicile de Richard Ferrand a été visé par un incendie volontaire ce vendredi peut-on lire sur un communiqué de l'Assemblée nationale. Richard Ferrand avait déclaré début janvier que ces "manœuvres d'intimidation n'avaient pas leur place en démocratie".

Le président de l'Assemblée nationale a publié des images du sinistre sur son compte Twitter. "Rien ne légitime la violence ou l'intimidation à l'égard d'un élu de la République".

Le domicile, à Motreff, du chef de file des députés LREM, Richard Ferrand, a fait l'objet d'une tentative d'incendie, a annoncé l'Assemblée nationale dans un communiqué.

Le procureur de Brest, Jean-Philippe Recappé, a déclaré que, selon les premiers éléments "il s'agit d'un incendie criminel". Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a condamné des "actes indignes et odieux". "Un volet a explosé la vitre, cela s'est arrêté là".

Son domicile privé se trouve à Motreff, dans le Finistère. "Jamais. Nous sommes la République et nous les combattrons sans relâche" a tweeté le porte-parole du gouvernement. "Tout mon soutien" à Richard Ferrand, a commenté Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales et coanimateur du grand débat national destiné à répondre à la crise des "gilets jaunes". Le Président de l'Assemblée nationale a déposé plainte. Dans deux tweets signés, Marine Le Pen a dénoncé un "acte grave et inadmissible".

Recommande: