Face à Donald Trump, les élues démocrates s'affichent en blanc

09 Février, 2019, 02:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump prononce son discours sur l'état de l'Union devant le Congrès le 30 janvier 2018

"Le programme que je vais présenter ce soir n'est ni républicain, ni démocrate".

"Ensemble, nous pouvons mettre fin à des décennies de blocage politique, guérir les blessures anciennes, construire de nouvelles coalitions", a-t-il ajouté, s'en tenant assez fidèlement au texte défilant sur les téléprompteurs.

Or l'élue démocrate de San Francisco, vent debout contre son projet de mur à la frontière avec le Mexique, vient de lui infliger une cuisante défaite politique. L'annonce principale a été l'officialisation de la tenue d'un nouveau sommet avec le leader nord-coréen, Kim Jong-un, les 27 et 28 février au Vietnam, huit mois après leur première rencontre à Singapour.

Pour le garçon, il était l'heure d'aller au lit. Les images attendrissantes du jeune Joshua Trump dormant paisiblement lors du discours sur l'état de l'Union du président américain ont suscité un flot de réactions sur la toile, de nombreux internautes l'érigeant en symbole de la "résistance " à Donald Trump, avec lequel il n'a aucun lien de parenté. "Le monde envie notre économie", a-t-il asséné, insistant sur le faible chômage et la croissance robuste. Enfin, Trump a affirmé que le mur à la frontière avec le Mexique serait "construit", promettant de féroces batailles avec la Chambre à majorité démocrate pour les mois à venir.

Son nom est Joshua Trump. Les États-Unis, ainsi qu'une quarantaine d'autres pays, ont reconnu l'opposant vénézuélien Juan Guaido comme président par intérim et seule autorité légitime à Caracas.

Fait remarquable: le discours a été interrompu par un "Happy Birthday" chanté en coeur lorsque le président a présenté Judah Samet, survivant de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh fin octobre.

Le discours de Donald Trump ne semble pas l'avoir séduit. Mais des analystes pensent que le prochain combat budgétaire, avec une échéance fixée au 15 février, pourrait marquer la reprise d'un affrontement politique sans merci jusqu'à l'élection présidentielle de novembre 2020. Devant plus de 500 élus du Sénat et de la Chambre des représentants - dont nombre de femmes en blanc pour commémorer le centenaire des suffragettes - le président qui désunit l'Amérique a ainsi endossé le costume du rassembleur pour le traditionnel discours sur l'état de l'Union...

Recommande: