Valenciennes: CGT, Solidaires et Gilets jaunes "tous ensemble" à la manif

05 Février, 2019, 20:18 | Auteur: Aubrey Nash
  • La mobilisation s’annonce atypique

D'abord frileux à l'idée de s'allier aux corps intermédiaires traditionnels, les Gilets jaunes ont finalement décidé de répondre à l'appel à "une grève nationale de 24h" lancé par la CGT. Mais aussi arrêt de l'utilisation du LBD et opposition à la loi anti-casseurs... les mots d'ordre fourre-tout de la CGT sont au diapason des revendications des Gilets jaunes.

Nous avons nos différences, nos divergences.

"Il y a beaucoup de Gilets jaunes et c'est plutôt une bonne chose".

La France entière sera touchée ce mardi par les manifestations.

La circulation est toujours fermée sur le boulevard des Apprentis.

Le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias dont l'AFP, a pour sa part comptabilisé 14 000 participants à ce défilé entre l'Hôtel de Ville et la Concorde. Le pouvoir d'achat, la violence policière, l'égalité et le renforcement des services publics étaient certains des thèmes de ces discours. "Je suis intéressé par le mouvement des "gilets jaunes " quand il porte des revendications que nous portons depuis longtemps, des revendications sociales".

Plus de 160 manifestations sont prévues et des préavis de grève ont été déposés, notamment dans la fonction publique (Répression des fraudes) et les transports publics (RATP en région parisienne, et SNCF pour le rail dans tout le pays). "A part la couleur des gilets je ne vois pas beaucoup de différences". De nombreux gilets jaunes étaient présents au milieu d'un rassemblement qui comptait 400 personnes devant le tribunal et s'est progressivement étoffé lors de la formation du cortège. "Une liste à la Prévert et forcément une grève, ce n'était pas notre objectif " a fait valoir Laurent Berger de la CFDT. Du côté du syndicat, il s'agit d'une réponse au grand débat organisé par l'exécutif.

Le Premier ministre recevra mercredi les partenaires sociaux pour faire le point sur le grand débat. Hasard du calendrier, mardi doit être votée la loi "anticasseurs ", donnant la possibilité aux préfets de prononcer des interdictions de manifester, un dispositif vivement critiqué par les syndicats.

La CGT prévoit d'ores et déjà une nouvelle journée nationale à la mi-mars.

Recommande: