Automobile. Le marché français démarre l’année en baisse (-1,1 %)

03 Février, 2019, 09:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Une chaîne de montage à l'usine Renault de Maubeuge le 8 novembre 2018 dans le Nord

PARIS, 1er février (Reuters) - L'année 2019 a commencé sur un mauvais pied pour le marché automobile français, avec une baisse de 1,12% des immatriculations de voitures neuves en janvier, selon les données brutes publiées vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

En décembre, les immatriculations avaient trébuché de 14,5%, accusant un quatrième mois consécutif de baisse après une flambée en août en prévision de l'arrivée du cycle WLTP d'homologation plus strict.

Les constructeurs français ont fait globalement moins bien que le marché. PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) a vu ses livraisons baisser de 1,6 %, tandis que celle du groupe Renault (avec Dacia, Alpine) ont reculé de 3 %. Cité par plusieurs médias français, le directeur de la communication du CCFA François Roudier, a indiqué que le marché 2019 devrait être "stable" soulignant toutefois l'impact du mouvement des "gilets jaunes" sur les résultats du mois de janvier: "il y a encore des soucis liés aux 'gilets jaunes'. C'est non négligeable.", a-t-il précisé. Avec 4.542 immatriculations, les véhicules industriels progressent de 2,3%. Les livraisons du groupe ont progressé de 6,7 % sur le premier mois de l'année.

Même constat du côté du rival coréen Hyundai, dont les livraisons bondissent de 9,5 % pour près de 4 % de part de marché. Le groupe américain Ford, qui a annoncé récemment la fermeture de son usine de Blanquefort, dans le sud-ouest de la France, chute de 15,5 %, à seulement 3,8 % du marché.

Le recul des ventes automobiles se poursuit en France.

Recommande: