Visite officielle à Paris, pour le Premier ministre québécois — France

26 Janvier, 2019, 06:04 | Auteur: Lynn Cook
  • Le premier ministre Legault accompagné de sa femme Isabelle Brais et de la ministre des Relations internationales Nadine Girault et de la déléguée générale du Québec à Paris Line Beauchamp déambulant sur une rue parisienne

A l'Elysée lundi, Emmanuel et Brigitte Macron ont reçu Premier ministre du Québec François Legault et sa femme Isabelle Brais. Aujourd'hui, ils plafonnent à moins de 5 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards d'euros). "Il faut doubler ça", a déclaré M. Legault dans une entrevue à la chaîne francophone TV5Monde. La France se trouve derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne en matière de partenaire commercial du Québec. Une diversification des marchés qui permettrait au Québec de s'émanciper économiquement des États-Unis et de reprendre un souffle nouveau face aux incertitudes des futurs échanges économiques sur ce dernier marché.

"Il y a urgence à se diversifier", a-t-il estimé, pointant du doigt "le protectionnisme américain qui n'est pas bon". "C'est spécial pour un Premier ministre du Québec de venir en France", a souligné François Legault, homme d'affaires multi-millionnaire, qui a débuté dimanche sa première visite en France depuis son arrivée au pouvoir en octobre.

Avant de s'entretenir avec le président de la République, François Legault a rencontré son homologue Édouard Philippe.

Mais la visite à Paris, avant de rejoindre le Forum de Davos, en Suisse, a essentiellement un accent économique: un dîner devait ainsi être organisé dimanche soir avec des dirigeants de grandes entreprises françaises, et un déjeuner-conférence, mardi, dans la très symbolique Place de la Bourse, à Paris.

De passage à Montréal, lundi, M. Scheer a toutefois offert peu de détails sur son engagement et n'a pas voulu dire s'il était d'accord avec l'idée que le Québec détermine lui-même le nombre d'immigrants qu'il reçoit chaque année.

"On a un défi commun", a-t-il expliqué.

"Le Québec et la France ont une histoire commune".

Recommande: