Le maire de Gdansk poignardé en public, son agresseur fanfaronne

14 Janvier, 2019, 19:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Le maire de Gdansk Pawel Adamowicz gît au sol après avoir été attaqué au couteau par un homme lors d'un concert de bienfaisance le 13 janvier 2019 à Gdansk

Sa mort, annoncée ce lundi par le ministre de la Santé Lukasz Szumowski, a provoqué une onde de choc dans le pays, et de nombreux hommages lui ont été rendus.

Président (maire) de Gdansk depuis 1998, M. Adamowicz, 53 ans, a été réanimé sur place avant d'être transporté en ambulance vers l'hôpital universitaire. Le maire se tenait sur le devant du podium face à des centaines de personnes.

Pawel Adamowicz a reçu des messages de solidarité du gouvernement polonais, du président du conseil européen Donald Tusk ou encore du maire de Londres.

"Le patient est vivant", a déclaré aux journalistes peu après deux heures du matin, ce lundi, le chirurgien qui l'a opéré, Tomasz Stefaniak, à l'hôpital universitaire de Gdansk, ajoutant que "son état est très, très grave " et que "les prochaines heures seront décisives ".

Le maire, âgé de 53 ans, avait perdu une "quantité énorme" de sang, ce qui a provoqué une hypoxie (diminution du taux d'oxygène dans le sang), avait indiqué quelques heures plus tôt le chef des services de santé de la région, le Dr Jerzy Karpinski. "Le manque d'oxygène dans tout l'organisme, les dommages qu'il cause à tous les tissus font qu'il nous faut attendre et garder l'espoir". "C'est pourquoi Adamowicz meurt", a-t-il lancé.

L'agresseur, un homme de 27 ans sorti de prison il y a quelques semaines après avoir purgé plus de cinq ans de détention pour plusieurs attaques à main armée contre des banques à Gdansk, s'en est pris au principal parti d'opposition, la Plateforme civique (PO).

Mais, d'après les premiers renseignements, les motivations de l'agresseur, identifié comme Stefan W., semblent plus personnelles que politiques. Sa santé psychique se serait fortement dégradée lors de son séjour en prison, selon ces mêmes sources. Selon des témoins, l'agresseur était muni d'un badge "médias " qui lui aurait permis de monter sur le podium avec son couteau de 14,5 centimètres. Elle devrait établir si la sécurité, assurée par une société privée, de l'événement était efficace.

Pawel Adamowicz a subi une "grave blessure au cœur et d'autres blessures au diaphragme et aux organes dans la cavité abdominale", a-t-il précisé, avant de demander que l'on prie pour lui. Il a été transfusé avec environ quinze litres de sang, selon un responsable d'un centre de transfusion sanguine.

Le drame s'est déroulé dimanche, peu avant 20 heures, lors d'un concert caritatif, organisé au profit de l'équipement des hôpitaux. Pawel Adamowicz, maire de Gdansk, homme de Solidarité et de liberté, un Européen, mon bon ami, a été assassiné.

Recommande: