La femme de Carlos Ghosn dénonce ses conditions de détention

14 Janvier, 2019, 14:54 | Auteur: Aubrey Nash
  • La femme de Carlos Ghosn dénonce ses conditions de détention

Carole Ghosn, l'épouse du patron de Renault, a adressé une lettre à l'ONG Human Rights Watch pour dénoncer les "rudes" conditions de détention de son mari, incarcéré depuis depuis le 19 novembre au Japon.

Ainsi, Mme Ghosn a raconté que son époux se trouvait dans une cellule éclairée nuit et jour. "J'exhorte Human Rights Watch à mettre son cas en lumière (.), à pousser le gouvernement à réformer son système draconien de détention et d'interrogatoire", réclame Carole Ghosn dans son courrier.

Ainsi, le dirigeant a été inculpé d'abus de confiance aggravé, pour avoir provisoirement fait passer en 2008 dans les comptes de Nissan des pertes sur des investissements personnels, et minoration de revenus sur la période 2015-2018. Carlos Ghosn a clamé son innocence devant la justice japonaise en début de semaine.

L'épouse de Carlos Ghosn, clé de voûte de l'empire automobile Renault-Nissan-Mitsubishi, a révélé les conditions de détention de son mari dans sa prison japonaise, relate l'AFP, citant une lettre de Mme Ghosn à l'ONG de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch. En outre, celle-ci assure qu'il a été demandé à son mari de signer une série de confessions, rédigées en japonais (langue qu'il ne maîtrise qu'à l'oral) et ce, sans la présence de son avocat.

L'avocat principal de Carlos Ghosn a nié la semaine dernière que son client ait été contraint de signer des documents écrits en japonais.

Carlos Ghosn n'avait eu le droit de recevoir que ses conseils et des représentants des pays dont il détient un passeport (Brésil, France et Liban).

"M. Ghosn ne nous a pas dit une seule fois qu'il ait dû signer quoi que ce soit dans une langue qu'il ne comprend pas", avait-il dit à des journalistes.

Il avait également déclaré que M.Ghosn avait été transféré dans une cellule plus spacieuse et équipée d'un lit à l'occidentale, tout en soulignant que son client ne s'était jamais plaint auprès de lui au sujet de ses conditions de détention.

Recommande: