Handball. Championnat du monde : l'équipe de France assure l'essentiel face au Brésil

13 Janvier, 2019, 15:13 | Auteur: Lynn Cook
  • Le joueur du PSG Nikola Karabatic lors du match face au HC Vardar le 27 mai 2018/AFP  Archives

La star du Paris-SG a retrouvé les Bleus hier à Berlin, deux mois et demi après son opération du pied gauche.

Il a fallu du sang-froid pour maîtriser l'euphorie de Sud-Américains qui se mettaient à croire au plus grand exploit de leur histoire. Les équipes ont le droit d'effectuer trois changements durant la compétition. Mais son intégration au groupe ne sera pas immédiate puisque le demi-centre parisien ne fait pas encore partie de la liste de 16 joueurs prenant part à la compétition.

"C'est un piqûre de rappel qui était peut-être nécessaire". Une victoire poussive. Les joueurs en sont conscients. On va se démobiliser pour la Serbie (samedi, 20h30).

Le premier événement de la journée avait été l'éviction de Melvyn Richardson. Un succès acquis laborieusement par les hommes de Didier Dinart, face à une sélection auriverde accrocheuse. C'est le jeune prodige qui en a fait les frais, malgré ses performances en Ligue des champions avec Montpellier. A 21 ans, le fils de Jackson devra attendre son tour.

Contre le Brésil, les Français "se sont un peu mis la pression en début de match", selon le pivot Ludovic Fabregas. Les Brésiliens, sans complexe malgré le souvenir de la gifle reçue en ouverture du Mondial-2017 (31-16), se sont même permis de mener pendant les vingt premières minutes. Michaël Guigou (6 buts), Dika Mem (6 buts) et Timothey N'Guessan (5 buts) ont surnagé dans ce match compliqué. Au contraire des Brésiliens: portés par leur arrière gaucher José Toledo (8 buts), ils ont égalisé à douze minutes de la fin sur un superbe "kung-fu".

Recommande: