Le réchauffement des océans plus rapide qu'on ne pensait

12 Janvier, 2019, 17:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Climat Les océans se réchauffent plus vite que ce que les mesures indiquaient

En 2014, le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) estimait que le "contenu thermique des océans " (unité utilisée pour ces mesures) était compris entre 0,20 et 0,32 watts par mètre carré pour cette période. C'est ce que confirme des scientifiques qui viennent de mettre en commun quatre études réalisées depuis 2014 et qui estiment que les températures relevées dans les océans n'étaient pas assez précises et par conséquent, trop basses.

Les océans se réchauffent à un rythme beaucoup plus rapide qu'on ne l'avait cru au départ, rapportent des scientifiques dans un article publié jeudi dans la revue Science.

Et si le réchauffement climatique avait été sous-estimé? L'année 2018 aura très probablement été l'année la plus chaude jamais enregistrées dans les océans. Un signal alarmant: celui de la vitesse du changement.

La température globale de l'océan jusqu'à 2.000 m de profondeur a augmenté d'environ 0,1 degré Celsius entre 1971 et 2010, a précisé l'auteur de l'étude. Les nouvelles estimations "semblent résoudre de nombreux problèmes qui affectaient les anciennes mesures, et désormais elles semblent s'accorder plutôt bien aux modèles climatiques", conclut Zeke Hausfather. L'imprécision des mesures passées s'explique par le matériel alors utilisé. Il s'agissait de sortes de thermomètres en forme de torpilles (des bathythermographes) plongeant sous l'eau et reliés par un câble à un navire.

Depuis le début des années 2000, 3.900 balises "Argo" flottantes et plongeantes réparties sur le globe fournissent des données bien plus complètes sur les 2.000 premiers mètres, transmises par satellites avec une fréquence incomparable.

Recommande: