Lady Gaga s'excuse pour avoir travaillé avec R. Kelly

12 Janvier, 2019, 13:53 | Auteur: Sue Barrett
  • R. Kelly accusé d’agressions sexuelles: Lady Gaga brise le silence

Ce serait via Tweeter que Lady Gaga se serait excusée de son silence. " Je soutiens quiconque a déjà été victime d'agression sexuelle (...) Ce que j'entends au sujet des allégations contre R. Kelly est absolument terrifiant et indéfendable " aurait-elle écrit.

La collaboration entre Lady Gaga et R. Kelly avait été vivement critiquée lors de sa sortie, en partie à cause des allégations contre lui.

Grande figure du R&B des années 1990, auteur notamment du titre I Believe I Can Fly, R. Kelly défraie aujourd'hui la chronique après la diffusion la semaine dernière du documentaire Surviving R. Kellysur la chaîne câblée Lifetime.

Le chanteur de Ignition est accusé d'avoir enfermé cinq femmes dans un 'culte du sexe' et d'avoir eu des relations sexuelles avec des filles de 14 ans. "En tant que victime d'agression sexuelle, j'ai fait la chanson et le clip à une période sombre de ma vie" a déclaré la "Mother Monster", avouant avoir voulu créer "quelque chose d'extrêmement subversif et provocant" parce qu'elle était "en colère" et n'avait "toujours pas accepté le traumatisme" subi.

Quant au morceau "Do What U Want (With My Body)" qu'elle avait enregistré avec le rappeur, dont le clip avait été censuré car il mimait un viol, Lady Gaga a tenu à s'expliquer. Dans la tourmente après l'éclatement de l'affaire R. Kelly, la chanteuse a pris la décision de supprimer la chanson de toutes les plateformes musicales en ligne. La chanson s'appelle Fais ce que tu veux (de mon corps), je pense que cela montre à quel point ma réflexion était tordue à l'époque. Suite à ce communiqué, "Do What U Want" avec R. Kelly était remonté dans le top 15 des titres les plus téléchargés sur iTunes US. "Je ne peux pas revenir en arrière, mais je peux continuer de soutenir les femmes, les hommes et les personnes de toutes identités sexuelles et de toutes races, qui ont été victimes d'agressions sexuelles". "Je suis désolé, à la fois pour mon manque de discernement quand j'étais jeune, et aussi de ne pas avoir parlé plus tôt", a-t-elle conclu.

Recommande: