SNCF : la concurrence entre en gare

10 Janvier, 2019, 21:36 | Auteur: Aubrey Nash
  • SNCF LE GOUVERNEMENT PRÉPARE LA CONCURRENCE POUR DEUX LIGNES

C'est l'an prochain que le ministère des Transports va ouvrir une procédure de mise en concurrence de deux lignes, entre Nantes (Loire-Atlantique) et Lyon (Rhône) et entre Nantes et Bordeaux (Gironde).

Comment cela se traduira-t-il dans les faits?

"Avec cette décision, l'État devient la première autorité organisatrice à s'engager dans le processus d'ouverture à la concurrence ", a relevé le ministère dans un communiqué. Ce document aura pour objectif d'informer les entreprises qui souhaitent candidater pour administrer les lignes en question.

Quel que soit l'opérateur choisi, il s'agira pour lui d'exploiter ces lignes ferroviaires pour le compte de l'État, dans le cadre d'un contrat de service public, tout comme le fait aujourd'hui la SNCF. Elles pourraient potentiellement passer dans le giron d'un nouvel opérateur, autre que la SNCF. Ensuite, d'ici un an, Etat et régions lanceront un appel d'offre pour désigner de nouveaux exploitants, leurs réseaux étant divisés par lots. Le voyageur, lui, n'aura pas le choix.

Le gouvernement a annoncé mercredi le coup d'envoi de la procédure de mise en concurrence de deux premières lignes ferroviaires, Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon, un peu plus de six mois après la promulgation de la réforme du rail. Ce n'est qu'à partir de 2022 que le gagnant, la SNCF ou un concurrent, se verra confier les rênes de ces deux lignes. Des lignes que chaque année, un million de voyageurs empruntent.

"Que le meilleur gagne!"

Cet empressement ne doit pas être interprété comme une marque de défiance vis-à-vis de l'opérateur historique, précise toutefois le ministère des Transports: "L'idée n'est pas de " sortir le sortant", mais de voir quelles propositions peuvent être faites pour améliorer le service et peut-être réduire les coûts d'exploitation.

Les autres TET, au premier rang desquels Paris-Toulouse, Paris-Clermont et Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Marseille, ne sont pas concernés dans l'immédiat.

Le calendrier de leur ouverture à la concurrence est le même que pour les TER. Motif: elles doivent faire l'objet de travaux lourds ou de renouvellement du matériel qu'il vaut mieux achever au préalable, avance l'exécutif.

Recommande: