Le site vente-privée.com accusé de tromperies sur les prix

10 Janvier, 2019, 21:42 | Auteur: Aubrey Nash
  • Un entrepôt de vente-privée à Montagny-les-Beaune le 17 avril 2015

Elle soupçonne le groupe français de commerce en ligne d'avoir falsifié le prix de référence des articles, à partir duquel est calculé le taux de réduction pratiqué. La direction s'appuie sur des constatations relevées sur le site internet, mais aussi sur l'analyse de documents obtenus après une perquisition ayant eu lieu en 2016. La DGCCRF reproche au site de " donner à ses clients l'illusion de faire une bonne affaire" en affichant des prix de référence fictifs.

Dans son communiqué, la DGCCRF précise: " Les annonces de réduction de prix le présentent souvent sous une forme barrée. Il s'agit, en l'occurrence, de " 'prix de référence' qui ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique étaient utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs ", précise la DGCCRF. C'est cette magistrate qui sera à même de juger des suites à donner aux manquements relevés par la DGCCRF.

Les affaires faites sur le site vente-privee.com sont elles si bonnes que cela? La société a, à l'inverse, déployé ces dernières années d'importants moyens humains et financiers pour vérifier les prix conseillés de ses très nombreuses marques partenaires.

La DGCCRF s'intéresse fortement à ces commerces en ligne qui pratiquent la "vente événementielle". "Vente-Privee.com rappelle enfin qu'elle ne fait l'objet d'aucune poursuite à ce jour et qu'elle n'est pas en mesure de faire plus de commentaires sur une procédure couverte par le secret et à laquelle elle n'a pas encore eu accès", a-t-il réagi. "Des pratiques déloyales consistant à annoncer des réductions de prix trompeuses (.) biaisent les choix des consommateurs et perturbent le bon fonctionnement des marchés en induisant une concurrence déloyale", indique-t-elle. En février 2017, une procédure contre 19 enseignes de vente à distance sur internet a été ouverte, avec à la clé une amende de plusieurs millions d'euros d'amendes.

Recommande: