Bleus : Deschamps assure que les champions du monde ne sont pas favorisés

10 Janvier, 2019, 00:39 | Auteur: Sue Barrett
  • La mise au point musclée de Deschamps avec l'auteur d'une biographie non-autorisée

Pour France Football, Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus qui a été désigné comme meilleur coach de l'année civile par l'hebdomadaire, a été invité à livrer son ressenti sur les différences notables entre la génération 98 et 2018. La faute à un groupe quasiment inchangé pendant toutes ces rencontres d'automne, Didier Deschamps semblant faire une confiance aveugle aux champions du monde. Je me tiens à une certaine logique: la mienne. Même si on a grimpé sur le toit du monde, qu'il n'y a rien au-dessus, la vie ne s'arrête pas pour autant. Quatre joueurs ont découvert la sélection nationale depuis le titre: Tanguy Ndombele, Ferland Mendy, Alassane Pléa et Benjamin Lecomte, avec une titularisation pour les deux premiers. Cela veut dire que la porte est ouverte. Ils savent qu'ils ne doivent pas s'endormir.

Ces derniers temps, on lit beaucoup de Didier Deschamps. Le joueur qui arrive en équipe de France doit être encore plus performant. Il tient à assurer qu'il "n'accorde pas un crédit illimité aux champions du monde." . "Il faut assumer puis confirmer".

L'entraîneur passé par Monaco et la Juventus Turin insiste notamment sur l'importance de rester concentré, et ne surtout pas se relâcher, sous peine de connaître de grandes désillusions: "Il y a une phrase que j'aime bien: c'est dans les plus grandes victoires qu'on fait les plus grosses conneries". Mais le haut niveau est impitoyable! Ce sera le vendredi 22 mars en Moldavie.

Recommande: