Kim Jong Un quitte Pékin avant un possible sommet avec Trump

09 Janvier, 2019, 19:54 | Auteur: Lynn Cook
  • U.S. Undersecretary for Trade and Foreign Agricultural Affairs Ted McKinney right chats with a delegate as they leave the Westin Hotel in Beijing Monday Jan. 7 2019. The U.S. delegation led by deputy U.S. trade representative Jeffrey D. Gerrish arri

C'est un convoi sous haute protection qui a traversé les rues de Pékin ce mercredi à l'issue d'un séjour, celui de Kim Jong Un, placé sous le sceau du secret.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un effectue une visite en Chine à l'invitation du Président Xi Jinping, a rapporté mardi l'agence de presse chinoise Xinhua citant le département international du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

On sait simplement - c'est en tout cas ce qu'indique la presse sud-coréenne - qu'il a visité une visite pharmaceutique. Jusqu'à son premier voyage en mars, Kim Jong-un n'avait jamais rencontré Xi Jinping depuis son accession au pouvoir fin 2011, les relations entre la Corée du Nord et son principal allié et protecteur s'étant quelque peu dégradées au cours des dernières années. Selon ces dernières, l'entretien a porté sur un possible deuxième sommet entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump, et sur les moyens de renforcer les liens entre les deux parties.

Reste à déterminer le lieu et la date de cette nouvelle entrevue, durant laquelle le numéro 1 nord-coréen espère une levée des sanctions internationales infligées à son pays en représailles de ses programmes nucléaire et balistique.

Dans son discours du Nouvel an, Kim Jong Un a menacé de changer d'attitude vis-à-vis de Washington s'il n'obtenait pas satisfaction, alors que la péninsule connaît depuis un an une détente spectaculaire. Le leader nord-coréen sera de retour dans son pays jeudi.

D'après Wang Sheng, de l'Université de Jilin, les efforts de désarmement nucléaire entrepris par Pyongyang et son rapprochement avec Washington s'expliquent notamment par la confiance que la RPDC éprouve à l'égard de Pékin.

Le dirigeant de Pyongyang "a besoin de l'appui de Xi Jinping pour demander aux Etats-Unis de faire des gestes conséquents, comme apporter une aide à la Corée du Nord et normaliser les relations" avec elle, ajoute cet expert indépendant. Le jeune leader nord-coréen pourrait chercher à coordonner sa stratégie avec Xi Jinping en vue d'une prochaine rencontre envisagée avec le président américain, après celle de juin 2018 organisée à Singapour. "Kim Jong-un chercherait toujours le soutien de Pékin pour stimuler la croissance économique nationale", estime-t-il.

La Chine a célébré le mois dernier le 40e anniversaire du lancement des transformations économiques qui ont fait d'elle une superpuissance industrielle et commerciale.

Recommande: