Allemagne: Les données personnelles d'un millier de personnalités fuitent sur Internet

08 Janvier, 2019, 15:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Des adresses e-mails de la chancelière ont été rendues publiques sur Twitter

"Il est maintenant établi que les données et des documents de centaines de responsables politiques et de personnalités publiques ont été publiées sur internet", a déclaré la porte-parole du gouvernement allemand Martina Fietz, après la publication par la presse locale d'informations en ce sens.

Elles l'ont été via un compte Twitter déjà vers Noël mais le gouvernement n'en a fait état que vendredi. Il n'est pas non plus certain que les données publiées soient authentiques.

Ce sont avant tout des listes de contacts avec des centaines de numéros de téléphones portables et d'adresses qui ont été diffusées, ainsi que des documents internes aux partis comme des listes d'adhérents.

Les autorités allemandes avaient révélé vendredi dernier la publication via un compte Twitter de données personnelles ou professionnelles d'environ un millier de responsables politiques, dont la chancelière Angela Merkel et plusieurs de ses ministres, mais aussi des journalistes et des personnalités du monde du spectacle. Même si un piratage de grande ampleur paraît le plus probable, le réseau informatique central du gouvernement tout comme celui de la chambre des députés n'ont pas été victimes d'une cyberattaque, a assuré le ministère de l'Intérieur.

La police criminelle (BKA) et le renseignement intérieur sont chargées de l'enquête. L'affaire, révélée par la télévision publique allemande RBB, suscite une vive émotion outre-Rhin, rapporte Le Monde.

Parmi les élus concernés, on compte notamment la Chancelière Angela Merkel, le Président Frank-Walter Steinmeier, ou encore des politiciens du parti d'extrême gauche Linke dont Dietmar Bartsch.

Ces dernières années, le Bundestag et des partis politiques ont aussi été visés par des cyberattaques émanant, selon Berlin, de services de renseignements étrangers. Le renseignement allemand soupçonnerait un groupe de hackers russes.

Les renseignements allemands ont accusé les services secrets russes de mener des campagnes internationales de cyberattaques à des fins d'espionnage et de sabotage.

Recommande: