L'appel des stars pour réduire la consommation de chaire animale — "Lundi vert"

07 Janvier, 2019, 09:24 | Auteur: Jonathan Ford

Inspirée par le "meatless monday" déjà présent dans une quarantaine de pays à travers le monde, le "lundi vert", qui pointe également du doigt l'élevage intensif, la surpêche et la déforestation, se veut plus drastique encore puisqu'il pousse les consommateurs à abandonner le poisson en plus de la viande. 500 personnalités parmi lesquelles une ancienne miss France, des sportifs, des littéraires, des médecins, des astrophysiciens, des youtubeurs et des artistes ont appelé, mercredi 2 janvier 2019, à un "lundi vert" sans viande ni poisson, dans le cadre d'une campagne visant à encourager un changement du comportement alimentaire des Français. C'est en tout cas l'appel que 500 personnalités ont lancé dans une tribune publiée dans Le Monde. En France, 99 % des lapins, 95 % des cochons, 90 % des veaux et 82 % des poulets de chair sont élevés de manière intensive " explique Lundi Vert, qui se repose sur 3 piliers: la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale.

Isabelle Adjani, Yann Arthus-Bertrand, Stéphane Bern, Juliette Binoche, Ingrid Chauvin, Cécile de France, Flavie Flament ou encore Frédéric Lopez font partie des 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert. Pour obtenir un maximum d'adeptes, des affichages seront mis en place, notamment dans le métro parisien, afin de sensibiliser les Français. Elle est financé par le directeur de Maison des sciences de l'Homme Alpes et par Nicolas Treich de l'INRA. Elle bénéficie du soutien de plusieurs ONG comme Greenpeace, WWF, L214, Bloom, Réseau Action climat ou Sea Shepherd, rapporte Le Figaro.

Le "Lundi vert" fera peut-être partie de vos bonnes résolutions pour commencer l'année 2019. Le chercheur espère entre 50 000 et 500 000 signatures.

Selon ses signataires, cette privation de viandes et de poissons une fois dans la semaine est un geste qui peut paraitre banal mais permettrait à la planète de lutter plus efficacement contre les gaz à effets de serre, favorisera la protection de la ressource en eau et la déforestation. Une fois inscrits, ils devront dire chaque lundi, pendant un an, s'ils poursuivent ou non leur engagement, et recevront un court message "pour renforcer [leur] motivation la plus saillante", indique Laurent Bègue. Les participants recevront des idées de recettes pour les aider à changer leurs habitudes de consommation. De quoi donner aux intéressés toutes les cartes en mains pour faire évoluer leurs habitudes et agir pour la préservation de l'environnement.

Recommande: