OM : en colère, Eyraud soutient Garcia et vise les joueurs

06 Janvier, 2019, 21:10 | Auteur: Sue Barrett
  • La joie des joueurs d'Andrézieux après l'élimination de l'OM

Je suis très en colère, je l'ai dit aux joueurs. Auteur d'une fin d'année catastrophique, l'OM a démarré la nouvelle année par une défaite 2-0 logique en Coupe de France face à Andrézieux, modeste équipe de National 2, l'équivalent de la 4e division. À peine le match terminé, le président Jacques-Henri Eyraud a tenu à renouvelant sa confiance envers l'entraineur de l'équipe, Rudi Garcia. C'est l'euphorie dans les tribunes du stade Geoffroy-Guichard. Tendu, avec le visage grave, le dirigeant marseillais, d'ordinaire si calme et mesuré dans ses propos, n'a pas mâché ses mots, s'en prenant ouvertement à ses joueurs. Ce que j'ai vu aujourd'hui est inadmissible.

On était pourtant loin du traquenard type de la Coupe de France.

Forcément, le président marseillais a été questionné par les journalistes sur un possible licenciement de Rudi Garcia: "Je ne sais pas à quelle décision vous faites allusion". Parmi les entraîneurs disponibles pour une opération commando, on retrouve notamment Sabri Lamouchi, un autre ancien de l'OM (2005-06), et Arsène Wenger, qui a récemment été annoncé du côté du Milan AC. Mais ce groupe vit bien. Or ce soir, cela ne suffit plus. "Je voulais qu'on prenne le taureau par les corners et qu'on oublie cette soirée que je ne veux plus revivre".

Un peu plus tôt, toujours dans les coursives du Chaudron, Luiz Gustavo, remplacé à la pause de cette débâcle, a lui aussi poussé un coup de gueule. Seul joueur à s'arrêter en zone mixte, le milieu de terrain brésilien a appelé ses coéquipiers à faire preuve de fierté et d'orgueil: "On doit être des hommes pour affronter la situation et respecter l'histoire du club".

Recommande: