Japon. Carlos Ghosn comparaîtra le 8 janvier

04 Janvier, 2019, 17:05 | Auteur: Aubrey Nash
  • Christophe Castaner novembre 2018. SIPA. 00883687_000065

Le PDG de Renault, toujours détenu au Japon, a demandé à comparaître en personne avec son avocat.

La requête de Carlos Ghosn intervient alors qu'il est en garde à vue depuis la mi-novembre et que lundi dernier le tribunal de Tokyo a prolongé de 10 jours supplémentaires sa détention. Et une date est déjà fixée: la séance se tiendra le 8 janvier, précise l'AFP.

Ghosn souhaite que soit mis en application l'article 34 de la Constitution japonaise qui précise que, "sur demande, (une personne retenue) peut exiger que la raison précise de sa détention soit rendue publique au tribunal".

Le 31 décembre, ce tribunal avait décidé de prolonger de dix jours, jusqu'au 11 janvier, la détention de Carlos Ghosn, également accusé d'abus de confiance aggravé. Il est tenu au silence depuis son arrestation en novembre et ses avocats ne peuvent pas assister à ses interrogatoires, ni avoir avoir accès aux pièces du dossier.

Concrètement, le bureau des procureurs lui reproche d'avoir fait couvrir par Nissan "des pertes sur des investissements personnels" au moment de la crise financière d'octobre 2008, ce qu'il nie selon ses avocats. La somme incriminée s'élève à 1,85 milliard de yens (14,5 millions d'euros). Dans le troisième volet en cours de cette affaire, le parquet soupçonne Carlos Ghosn d'avoir "failli à sa fonction de PDG et d'avoir causé un préjudice à Nissan".

L'ancien président de Nissan Carlos Ghosn va comparaître mardi à la suite de sa demande d'une audience publique pour connaître les motifs de sa détention, a annoncé vendredi le tribunal du district de Tokyo.

Les avocats de Carlo Ghosn ont effectué une demande de comparution immédiate de leur client.

Pendant ce temps, l'alliance Renault-Nissan est dans la tourmente.

Recommande: