Six enfants de djihadistes doivent être rapatriés

27 Décembre, 2018, 14:38 | Auteur: Lynn Cook
  • L’État belge contraint de procéder au rapatriement de six enfants de Syrie

Quel est le sort réservé aux enfants de jihadistes retenus avec leurs mères dans les camps de réfugiés en Syrie?

Un juge des référés du tribunal a ainsi pris le contre-pied d'un arrêt rendu pendant l'été par la cour d'appel, qui avait rejeté la requête de deux mères de trois enfants chacune.

Selon la nouvelle décision, "l'État belge doit mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires et possibles pour permettre aux six enfants mineurs de rejoindre la Belgique".

Il a donné à l'Etat 40 jours pour s'exécuter, sous peine d'une astreinte de 5000 par jour et par enfant, et proposé une série de mesures concrètes pour aboutir.

L'État belge est invité, pour prendre contact avec les autorités du camp, à recourir, si besoin est, "au personnel diplomatique et/ou consulaire d'un autre État de l'UE", indique le jugement. La Belgique ne dispose pas, en effet, de représentation consulaire en Syrie.

Un juge des référés de Bruxelles a décidé mercredi de contraindre l'Etat belge à procéder au rapatriement de six enfants de Syrie. Les deux femmes avaient suivi leurs maris, combattants de l'Etat Islamique, aujourd'hui décédés.

"Ils n'ont aucune liberté de mouvement", a expliqué à l'AFP Anouk Devenyns, la porte-parole du tribunal néerlandophone de Bruxelles.

Depuis le début du conflit syrien en 2011, la Belgique a été, avec la France, un des tout premiers pourvoyeurs de combattants étrangers pour le jihad.

Recommande: