Visé par une enquête aux États-Unis, Airbus chute en bourse

21 Décembre, 2018, 06:55 | Auteur: Aubrey Nash
  • Airbus est visé par une enquête pour corruption aux Etats-Unis

Le parquet américain a ouvert une procédure judiciaire contre Airbus, déjà sous le coup d'investigations du Parquet national financier (PNF) en France et du Serious fraud office (SFO) en Grande-Bretagne pour des irrégularités sur des transactions, selon Le Monde. Mais cette issue, qui serait une véritable bombe atomique pour les affaires d'Airbus, paraît peu probable: les experts parient plutôt sur une transaction avec le DOJ et le paiement d'une lourde amende.

"C'est un fait connu qu'Airbus fait l'objet d'une enquête rendue publique, par conséquent le groupe ne peut faire aucun commentaire d'aucune sorte sur les procédures en cours", a souligné l'industriel.

Le département de la justice américaine (Doj) a ouvert une enquête contre Airbus pour des soupçons de corruption aux États-Unis. Le constructeur européen est déjà ciblé par plusieurs enquêtes, notamment au Royaume-Uni et en France pour des transactions possiblement irrégulières. Selon Le Monde, le DOJ aurait officiellement engagé des investigations fin 2017 et n'en aurait informé le groupe "qu'à la fin de cet été".

Au coeur du dossier, un système d'agents datant de plusieurs décennies, géré par une unité du siège maintenant dissoute, qui comptait environ 250 agents répartis dans le monde entier et se traduisait par plusieurs centaines de millions d'euros d'honoraires par an, selon des personnes au fait de la question. Des faits que le groupe présidé par l'allemand Tom Enders a lui-même dénoncés en 2016 aux autorités judiciaires britanniques et françaises. Le constructeur aéronautique européen ne souhaite pas communiquer sur cette affaire. Mais à ce stade, le groupe refuse "de commenter les procédures en cours" et d'en dire plus sur les faits qui lui sont reprochés.

Airbus avait déclaré en février qu'il avait été prié de fournir aux autorités américaines des informations dans le cadre d'une enquête en France et en Grande-Bretagne sur son recours à des intermédiaires, informations susceptibles d'entraîner les Etats-Unis à se joindre aux investigations.

L'enquête américaine pourrait déboucher sur une amende de plusieurs milliards de dollars, voire une condamnation d'Airbus au pénal, ce qui priverait le groupe de l'accès à d'importants marchés, ajoute le journal. Ces constatations ont été "transmises aux autorités américaines compétentes, avec lesquelles Airbus coopère pleinement", avait-t-il précisé. Le dirigeant allemand lui avait promis "une transition harmonieuse", mais c'est une tempête judiciaire qui attend Guillaume Faury dans le cockpit.

Recommande: