Miss France : Vaimalama Chaves a été harcelée quand elle était en surpoids

20 Décembre, 2018, 19:08 | Auteur: Sue Barrett
  • Edition numérique des abonnés

Si la victoire de Vaimalama Chaves a provoqué des scènes de joie en Polynésie française et a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux, de nombreux tweets évoquaient un couac survenu pendant la retransmission du concours. Parmi ces jeunes femmes filmées, se trouvait Carla Bonesso, Miss Aquitaine.

Miss France 2019: un sein nu à l'écran, un chien presque accidenté.

Geneviève de Fontenay, également invité, lundi 17 décembre, dans l'émission de Cyril Hanouna n'a pas apprécié les critiques de Gilles Verdez au sujet de la présidente du comité Miss France et a menacé de quitter le plateau: " Je ne veux pas entendre des choses comme ça sur Sylvie, vraiment. Le cameraman qui montre ses nichons. "C'est quoi le problème avec cette Miss?" peut-on lire sur Twitter. Alors que Jean-Pierre Pernaud l'a lancée sur "un petit couac", elle a tout de suite rectifié et parlé de "gros couac", souhaitant visiblement ne pas minimiser l'incident.

Carla Bonesso (Miss Aquitaine) a publié hier un message de remerciement et de gratitude, évoquant un sentiment de fierté au moment de repenser à son aventure. "TF1 n'a pas su gérer ses caméras, ce n'était pas du tout professionnel." déplore-t-elle.

Des internautes ont ainsi estimé que faire la promotion de sa trajectoire comme un exemple "d'espoir", sans apporter de nuance ni évoquer la légitimité égale d'autres parcours, constitue une injonction à la minceur, qui laisserait de côté voire, invisibiliserait, les femmes en surpoids, et rattacherait l'idée de surpoids à celle d'une mauvaise santé.

Recommande: