Maroc: deux jeunes touristes scandinaves égorgées

20 Décembre, 2018, 13:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Sputnik. Alexey Vitvitsky Deux Européennes retrouvées mortes avec des signes de violence à l’arme blanche au Maroc

Selon les informations recueillies par l'AFP, Boubker Sabik, le porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale a affirmé que la piste terroriste n'est pas à écarter, tout en ajoutant que les investigations se poursuivent afin d'élucider les circonstances de ce crime. L'homme "appartient à un groupe extrémiste", selon un communiqué du procureur général du roi à la Cour d'appel de Rabat.

Par Kamel M. - L'assassinat de deux touristes scandinaves au Maroc a failli passer inaperçu, les autorités marocaines ayant voulu, dans un premier temps, faire passer cela pour un acte isolé.

Trois suspects recherchés depuis le meurtre ont été arrêtés à Marrakech (centre), a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Lundi matin, les corps des deux jeunes jeunes femmes, Ueland Maren, Norvégienne de 28 ans, et de Louisa Vesterager Jespersen, une jeune Danoise de 24 ans avaient été retrouvés à 10 km de la localité d'imlil par des touristes et des guides de montagne. Elles étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

Depuis quelques heures, une vidéo montrant le meurtre des deux défuntes est massivement relayée sur les réseaux sociaux.

Le porte-parole de la DGSN a précisé que " la vidéo est entre les mains du laboratoire scientifique afin de l'analyser sur le plan technique avant qu'ils ne puissent confirmer ou démentir son authenticité. Les deux ont été tuées à l'arme blanche, selon les autorités et l'une des deux a été décapitée, selon une source proche du dossier. Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), un service de policiers spécialisés dans la lutte antiterroriste et de la grande criminalité, a été chargé de l'enquête. "Notre région est sûre, ceux qui ont fait ça ne sont pas d'ici", a ainsi déclaré à l'AFP Mohamed, le patron sexagénaire d'une auberge familiale au bout de la route goudronnée qui conduit à Imlil, avant les pistes caillouteuses menant vers les cimes enneigées du Toubkal. Depuis, le pays qui met souvent en avant sa sécurité, a été épargné par les attaques jihadistes.

Recommande: