Le Roi accepte nouvelle composition gouvernementale après crise — Belgique

12 Décembre, 2018, 22:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Belgique: en désaccord avec le pacte de Marrakech les indépendantistes flamands quittent le gouvernement – franceinfo

"S'il part, il nous démissionne de fait et nous pousse hors du gouvernement", ajoutait-il.

Le plaidoyer est loin d'avoir convaincu l'opposition qui a réclamé plus de clarté.

Kristof Calvo (Ecolo Groen) commence, de son coté, son allocution en remerciant Charles Michel pour son discours et son vote à Marrakech: "En tant que progressiste, j'étais fier d'être Belge".

Catherine Fonck (cdH) s'est elle aussi réjouie que "Charles Michel ait choisi le camp des Démocrates".

Idem chez les socialistes.

"On ne fait pas un gouvernement pour faire un gouvernement, on fait un gouvernement pour défendre un projet politique mais la vérité c'est que vous n'avez aucun projet alternatif à votre gouvernement Michel I. Le parlement c'est uniquement lorsque ça vous arrange, pour vous défaire des griffes de la N-VA alors que vous négociez toujours avec elle". "Nous préférons vous voir en affaires courantes plutôt que guidés par la N-VA", a dit Ahmed Laaouej (PS). "Il est donc assez difficile pour nous de ne pas l'appuyer", a expliqué Peter De Roover, chef de groupe N-VA.

Belgique: en désaccord avec le pacte de Marrakech les indépendantistes flamands quittent le gouvernement – franceinfo
Belgique: fin de la coalition, Michel chef d'un gouvernement minoritaire

Charles Michel avait obtenu une large majorité parlementaire cette semaine en faveur du maintien du soutien de la Belgique au texte des Nations unies sur les migrations, lequel, depuis qu'il a été adopté en juillet par l'ensemble des Etats des Nations unies à l'exception des Etats-Unis, est en butte aux critiques d'une partie de la classe politique européenne, pour laquelle il risque d'accroître l'immigration en Europe.

BRUXELLES, 9 décembre (Reuters) - Le Premier ministre belge, Charles Michel, a été reçu dimanche par le roi Philippe, en vue de réajuster son gouvernement, qui sera désormais minoritaire après le retrait de la plus importante composante de la coalition, les nationalistes flamands de la N-VA, à cause d'un désaccord touchant au pacte de l'Onu sur les migrations.

La N-VA continue à souffler le chaud et le froid.

Georges Gilkinet remercie également le Premier pour son vote du Pacte de l'ONU mais revient sur "le très mauvais bilan socio-économique du gouvernement". "Vous pouvez difficilement attendre de l'épouse trompée pour une aventure d'un soir qu'elle prépare le petit-déjeuner". "Ce texte contient ce que j'ai demandé: une déclaration du gouvernement et un vote de confiance".

La N-VA comptait trois ministres et deux secrétaires d'Etat dont Theo Francken, chargé de l'Asile et la Migration, connu pour ses sorties médiatiques hostiles à l'accueil des migrants en Belgique.

Recommande: