CAN 2019, la CAF annonce le pays organisateur le 9 janvier

12 Décembre, 2018, 17:40 | Auteur: Ruben Ruiz
  • CAN 2019, la CAF annonce le pays organisateur le 9 janvier

L'organisation de l'édition 2021 reviendrait ainsi au Cameroun et celle de 2023, initialement prévue en Guinée, à la Côte d'Ivoire, ce qui provoque la colère des responsables ivoiriens. Le Congo Brazaville n'est pas candidat à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019, que la Confédération africaine de football (CAF) a retirée au Cameroun, a indiqué son ministre des sports, dimanche 9 décembre.

Faut-il noter que la phase finale de la CAN 2019 aura lieu du 15 juin au 11 juillet prochain avec 24 équipes.

Mais l'incertitude demeure encore pour 2023: la CAF " attend " une réponse de la Côte d'Ivoire, hôte initial de la CAN-2021, pour accepter par ricochets l'organisation de la CAN-2023.

Après le retrait de l'édition 2019 au Cameroun (sans connaître le nouveau pays hôte pour l'instant) pour des retards dans les infrastructures et un manque de garantie sécuritaires, la CAF a décidé, "pour arranger les choses de manière vraiment humaine ", de décaler les pays hôtes des prochaines éditions. Au grand dam de plusieurs responsables ivoiriens.

" J'ai la lettre, je communique avec la présidence de la République (du Cameroun). Le Cameroun est une grande nation de football, et si la jeunesse bénéficie de ce genre d'installations (en 2021), le foot africain va être tiré vers le haut", a-t-il ajouté. "Lundi ou mardi, il y aura une réunion entre le Premier ministre et les gens qui s'occupent de l'organisation de la CAN, donc on va voir", a expliqué le Malgache.

" Nous avons fait la même démarche (qu'avec le Cameroun), nous avons envoyé la lettre". Et d'enchaîner: " Ils ne seront jamais prêts pour 2021", a-t-il encore martelé, avant d'ajouter: "Ils peuvent faire de la rénovation mais les cinq stades manquants, ils ne peuvent pas les construire. Ahmad laisse entendre que cela ne sera pas évident: " Ils ont demandé la CAN-2019 et 2021, mais ils n'ont pas demandé la CAN-2023. "Pareil pour les routes, les aéroports, les hôpitaux.", explique-t-il.

Ahmad a ensuite refusé de rentrer dans les détails concernant la Guinée, qui va vraisemblablement elle aussi devoir patienter deux ans de plus, jusqu'en 2025, pour accueillir la CAN qu'elle était censée organiser en 2023: "Je ne veux même pas parler du cas guinéen, pour le moment..."

" Ils ont demandé la CAN-2019 et 2021, mais ils n'ont pas demandé la CAN-2023".

" Théoriquement, c'est pour la Guinée. Ils ne l'ont pas demandé", a-t-il conclu.

Recommande: