Le vice-président reconnaît qu'Ali Bongo a fait un AVC — Gabon

10 Décembre, 2018, 18:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Le chef de l'Etat du Gabon Ali Bongo Ondimba

Initiée par le ministre de l'intérieur en sa qualité de ministre des Cultes, Lambert Noël Matha, cette manifestation religieuse a vu la participation de tous les hauts cadres de cette province.

Le vice-président du Gabon, Pierre Claver Maganga Moussavou, a reconnu que le président Ali Bongo Ondimba, malade et absent depuis le 24 octobre, avait fait un accident vasculaire cérébral (AVC), une première, aucune source officielle n'ayant jusqu'alors indiqué de quel mal il souffrait.

Face au mutisme du gouvernement sur l'état de santé d'Ali Bongo, plusieurs théories ont fleuri sur la toile. Elite et originaire de cette région dont est également issu le président gabonais, l'initiateur de cette messe de prières réfute toute idée qui amènerait à penser à un repli identitaire ou régionaliste. "Mais nous avons voulu appeler et convier les frères et sœurs de sa province natale dans un élan de fraternité", a-t-il tenu à préciser.

"La bible appartient aux chrétiens, le coran aux musulmans et les réseaux sociaux aux communs des mortels". Son état de santé a alors suscité d'innombrables rumeurs. Car, seul Dieu est le maître de la vie et de la mort. Comment peut-on souhaiter la mort à quelqu'un comme si nous-mêmes étions éternels sur cette terre?

Recommande: