"Gilets jaunes" : Macron annule la hausse des taxes sur les carburants

09 Décembre, 2018, 00:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le gouvernement recule et annonce l'annulation de la hausse des taxes sur les carburants

"Il m'a dit: Les gens ont eu l'impression qu'il y avait une entourloupe, qu'on leur disait que c'est une suspension, mais hop, ça reviendra après".

Emmanuel Macron s'est pour sa part opposé à tout rétablissement de l'Impôt sur la fortune (ISF), a rapporté l'Élysée à l'AFP, confirmant une information des Échos.

La taxe sur les carburants prévue dès le 1er janvier 2019 ne verra finalement jamais le jour. Le gouvernement a ensuite trois mois pour s'y opposer. Est-ce qu'il faut poursuivre la taxe?

"Le Premier ministre quitte à peine l'hémicycle qu'il est contredit par le président de la République et un ministre qui s'appelle François de Rugy", a estimé Philippe Gosselin (LR) en évoquant les déclarations du ministre de la Transition écologique sur BFMTV.

"La hausse de cette taxe (carbone) est désormais abandonnée dans le PLF 2019 (projet de loi de finances)".

Il n'avait pas exclu plus tôt dans l'après-midi que la hausse soit inscrite dans un budget rectificatif "au printemps", à l'issue des débats conduits en région. "Le débat citoyen et parlementaire des semaines et des mois à venir devra permettre de trouver les solutions et les financements qui répondront aux enjeux de la transition écologique, solutions qui devront préserver le pouvoir d'achat de nos concitoyens", a précisé l'Élysée.

Le tarif réglementé d'électricité, appliqué par EDF à environ 26 millions de foyers, est fixé selon une formule de calcul complexe, qui prend notamment en compte l'évolution du prix du marché de gros qui a augmenté ces derniers mois.

"Annulation. Dont acte. C'était déjà le cas puisque le Sénat a annulé la hausse de taxes", lors de la lecture du PLF 2019 à la chambre haute, a souligné la dirigeante du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, sur Twitter.

Recommande: