Mort de Joseph Joffo, l'auteur du roman autobiographique "Un sac de billes"

07 Décembre, 2018, 01:53 | Auteur: Sue Barrett
  • Jospeh Joffo regardant des enfants jouer aux billes à Nice en 1974

Son salon de coiffure parisien a été fréquenté par les stars et les puissants, de Delon à Belmondo, de Pierre-Christian Taittinger et François Mitterrand à Jacques Chirac. En 1943, les Allemands envahissent la zone et les Joffo s'enfuient de nouveau.

Son roman autobiographique, "Un sac de billes", a marqué plusieurs générations. Tout le monde venait chez moi, de Delon à Belmondo. Joffo avait également écrit une quinzaine d'autres romans.

"Quand j'ai écrit ce livre c'était juste pour raconter ma vie à mes enfants et mes petits enfants". Joseph Joffo, entre temps, a repris le salon de coiffure familial, avec un talent reconnu: avec ses frères, il en ouvrira une douzaine dans la capitale, coiffant donc les célébrités comme les simples citoyens. Celui-ci a été couronné par l'Académie française l'année suivante. Son dernier rôle était celui de Kolb dans "L'Origine de la violence" d'Elie Chouraqui, en 2016.

À travers la plupart de ses ouvrages, comme "Abraham Lévy curé de campagne", il avait porté inlassablement ce message.

Il est notamment connu pour son roman "Un sac de billes" paru en 1973 dans lequel il raconte son enfance d'enfant juif durant l'occupation allemande lors de Seconde guerre mondiale. "(.) Un travail de mémoire si essentiel dans la lutte contre l'antisémitisme", a souligné de son côté le maire de Nice, Christian Estrosi. Joseph Joffo, l'auteur d'Un sac de billes, est décédé ce mercredi à Saint-Laurent-du-Var, dans les Alpes-Maritimes, où il était hospitalisé, a annoncé sa famille à l'AFP.

Recommande: