Adonis Stevenson demeure dans un état critique, mais stable

06 Décembre, 2018, 00:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le boxeur canadien Adonis Stevenson face à l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk dans un combat des mi-lours titre WBC en jeu le 1er décembre 2018 à Québec

Dès son arrivée au centre hospitalier, le boxeur présentait des symptômes de commotion cérébrale.

Le boxeur international, d'origine haïtienne, Adonis Stevenson a été placé dans un coma artificiel après son match disputé samedi soir contre l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, soldé par un Knock-Out brutal.

"Son état est stable, mais ça reste une situation critique".

Toujours plongé dans un coma artificiel à l'hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec, Stevenson est "sous sédation profonde" et "sous assistance mécanique respiratoire".

La mise à jour de mercredi a été demandée par la famille, qui a profité de l'occasion pour inviter la population et les membres des médias, via le Dr Alexis Turgeon, à faire preuve de prudence sur les réseaux sociaux au moment de divulguer de l'information sur l'état de santé de Stevenson. "Il est trop tôt pour se prononcer actuellement sur le pronostic à long terme de M. Stevenson", explique le D Turgeon, qui a ajouté qu'il était "très possible que M. Stevenson garde des séquelles de l'incident".

Présentant une altération de conscience due au traumatisme subi à la tête, l'athlète de 41 ans a été opéré dans la nuit de samedi à dimanche.

"Un traumatisme craniocérébral ne se traite pas habituellement chirurgicalement, sauf dans certains cas bien précis".

Remerciant les partisans du boxeur pour leur appui depuis le combat de samedi soir, les proches de Stevenson ont précisé "qu'aucun autre commentaire ne sera émis".

Mardi, sa conjointe, Simone God, qui a donné naissance au cinquième enfant du couple il y a près d'un mois, a réagi publiquement pour la première fois depuis les tristes événements.

"Adonis est un battant et va continuer à se battre comme un champion, a-t-elle écrit sur son compte Twitter en soutien à son amoureux".

Recommande: