Trump dit espérer rencontrer le dirigeant nord-coréen en janvier ou février

05 Décembre, 2018, 09:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Vladimir Poutine et Donald Trump en Argentine

Le président américain Donald Trump a confirmé samedi qu'il espérait organiser, probablement en janvier ou février, une deuxième rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un après leur sommet historique à Singapour en juin.

"Je crois qu'on va le faire [.] en janvier ou février, je pense", a dit M. Trump aux journalistes qui voyageaient avec lui à bord d'Air Force One, de retour d'Argentine où il a participé au sommet du G20.

"Le message qu'il voulait transmettre est que Donald Trump a une attitude très amicale envers le Président Kim et qu'il l'aime bien".

M. Moon, en visite en Nouvelle-Zélande, a déclaré que les questions de calendrier ne devaient pas masquer la portée d'un tel événement. "Il y a une possibilité pour que la visite du président Kim Jong Un à Séoul se réalise avant la fin de l'année mais il y a des choses plus importantes que le calendrier", a-t-il dit, selon la traduction en anglais de ses propos.

Au sommet du G20 qui s'est achevé samedi à Buenos Aires, M. Trump s'est entretenu avec les présidents sud-coréen Moon et chinois Xi Jinping, dont le pays est un allié de la Corée du Nord.

Lors d'une entrevue officielle en septembre, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le Président sud-coréen Moon Jae-in sont convenus de démanteler la frontière considérablement fortifiée de 248 kilomètres établie à la suite de la guerre de Corée entre les deux pays.

Les deux dirigeants se sont rencontrés trois fois déjà en 2018, témoignage de la spectaculaire détente en cours entre les deux Corées. "Nous avons une bonne relation".

Les deux hommes ont "réaffirmé leur engagement de parvenir à une dénucléarisation finale et totalement vérifiée" de la Corée du Nord, a dit la porte-parole du président américain, Sarah Sanders. Alors que son administration s'agace du peu de progrès des négociations sur la dénucléarisation de l'arsenal nord-coréen, le président américain a laissé entendre, ce week-end, qu'il était toujours disposé à répondre aux attentes du leader du régime de Pyongyang qu'il espère, de nouveau, retrouver pour un grand face-à-face début 2019.

MM. Trump et Kim avaient engagé à Singapour, après plusieurs mois d'escalade belliqueuse, un dialogue visant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Après la première rencontre entre MM.

Recommande: