La suppression de l'ISF sera évaluée à l'automne 2019 — Gilets jaunes

05 Décembre, 2018, 14:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • Recettes fiscales de l'impôt sur la fortune

Six mois.et après? Face au durcissement du mouvement des gilets jaunes, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé mardi un moratoire, c'est-à-dire une suspension, de la hausse de la taxe sur les carburants, le temps de discuter et de trouver la parade.

L'exécutif se déploie ce mercredi à l'Assemblée et dans les médias pour défendre ses mesures visant à apaiser la crise des "gilets jaunes", alors que se profile le risque d'un nouveau week-end de violences.

"Les Français ne veulent pas des miettes, ils veulent la baguette au complet".

Sous pression, le gouvernement a ouvert la porte à une mesure hautement symbolique: un possible retour sur la très controversée réforme de l'impôt sur la fortune (ISF).

Si on est encore loin du rétablissement de cet impôt sur la fortune dans sa forme initiale -malgré le désarroi de certains Marcheurs- la députée LREM Amélie de Montchalin a annoncé, sur franceinfo, le lancement "dans les jours ou les semaines qui viennent" d'une mission d'évaluation sur l'impôt qui remplace l'ISF.

Un Gilet jaune réclame le retour de l'ISF le 1er décembre, place de la République à Paris. "Je fais pas de la politique pour avoir raison, je fais de la politique pour avoir des résultats", a rappelé le porte-parole du gouvernement.

"Il faut laisser 18 à 24 mois pour que la mesure fasse son plein effet, ça a été voté en décembre 2017". " Si quelque chose ne marche pas, on n'est pas idiot, on va le changer ", a-t-il ajouté. "Je n'ai aucun état d'âme à dire qu'on a pu se tromper, qu'on a écouté et donc qu'on a changé".

Dans un communiqué reprenant les propos qu'elle a tenus la veille lors d'une émission de France 3 consacrée aux Gilets jaunes, la ministre défend une "position personnelle sur l'ISF" devenue "la position officielle du gouvernement" après les déclarations de Griveaux.

"Ce n'est pas un cadeau aux riches, c'est permettre à nos entreprises de bénéficier de capitaux français": Benjamin Griveaux a déclaré que l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) pourrait être supprimé s'il était prouvé après évaluation qu'il ne fonctionnait pas.

Recommande: