" "Israël a " tous les droits " de détruire les tunnels du Hezbollah — Autriche

04 Décembre, 2018, 23:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Israël lance une opération à sa frontière avec le Liban contre des tunnels du Hezbollah

L'opération baptisée " Bouclier du nord " consiste à détruire les tunnels qu'empruntent les combattants du Hezbollah pour s'introduire en territoire israélien à partir du Liban. Les tunnels ne sont pas encore opérationnels et ne représentent pas une " menace immédiate " pour la population du nord d'Israël, selon lui. Mais le discours israélien a récemment évolué pour dénoncer davantage les activités du Hezbollah et de l'Iran au Liban.

"Nous agissons avec détermination pour empêcher l'enracinement de l'Iran en Syrie (.) nous agissons aussi contre les agissements terroristes de l'Iran au Liban", a-t-il ajouté.

Il a ajouté qu'il avait demandé à la représentation israélienne à l'ONU "d'exiger une réunion urgente du conseil de sécurité pour discuter de l'agression" du Hezbollah.

Le porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a indiqué plus tôt qu'un certain nombre de tunnels découverts avaient pour objectif de pénétrer en territoire israélien. "Quiconque cherche à s'en prendre à la sécurité d'Israël le paiera cher", avait-t-il déjà prévenu dans un communiqué. L'un des tunnels partait d'une maison de Kfar-Kila, dans le sud du Liban, a précisé l'armée israélienne.

De son côté, l'armée libanaise a fait part dans un communiqué de "sa totale disposition à faire face à toute situation d'urgence" et indiqué que ses unités accomplissaient "leurs missions habituelles le long de la frontière en coopération et en coordination avec la Finul".

Jonathan Conricus a par ailleurs affirmé que l'armée avait établi une zone militaire fermée dans le secteur concerné et renforcé sa présence, mais n'avait pas mobilisé les soldats de réserve.

La Force de l'ONU au Liban (Finul) a annoncé avoir augmenté ses patrouilles à la frontière.

Après différents conflits, Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre mais la frontière est restée relativement calme ces dernières années.

Ces dernières années, l'animosité entre les deux parties s'est surtout manifestée dans le cadre du conflit syrien, où le Hezbollah est intervenu militairement en soutien au régime du dictateur Bachar Al-Assad. Israël a frappé à de multiples reprises des convois d'armes destinés au Hezbollah ainsi que des intérêts iraniens.

Il a précisé que Tsahal opérerait uniquement sur son territoire.

Le cessez-le-feu conclu avec le Hamas avait conduit à la démission du ministre de la Défense Avigdor Lieberman, et failli causer des législatives anticipées.

Mais il a rejeté lors d'une intervention télévisée mardi soir tout calcul politicien dans le lancement de "Bouclier du nord", assurant que l'opération avait été décidée "il y a plusieurs semaines".

Recommande: