Musique : Le reggae "admis" au patrimoine culturel de l'humanité

01 Décembre, 2018, 13:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Le reggae de Jamaïque inscrit au patrimoine culturel de l'Humanit

Pour terminer votre inscription cliquez sur l'email de confirmation que vous venez de recevoir dans votre boite mail.Si vous ne l'avez pas reçu vérifiez vos courriers indésirables ( SPAM ) et ajoutez notre adresse dans vos contacts.Merci et à demain matin! "C'est une nouvelle réjouissante et très positive pour le reggae jamaïcain en tant que source même de ce genre musical".

La Délégation française présente était composée de Son Excellence Laurent STEFANINI, Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO, Monsieur Jean-Pierre LELEUX, Sénateur des Alpes Maritimes, Maire Honoraire de Grasse et Président de l'Association Patrimoine Vivant du Pays de Grasse, Mesdames Isabelle CHAVE et Isabelle HURDUBAE représentantes du Ministère de la Culture et de la Communication, Monsieur Pierre-Yves KERVENAL, conseiller de l'Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO et Madame Nadia BEDAR, directrice du Projet de candidature "Les Savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse " à l'initiative de cette démarche de candidature avec le Sénateur. Cette décision a été prise par un comité spécialisé de l'UNESCO réuni à Port-Louis, capitale de l'Ile Maurice.

Le reggae rejoint ainsi, une liste d'environ 400 traditions culturelles (chants, danses, spécialités gastronomiques ou célébrations) allant de la pizza napolitaine au zaouli, musique et danse de la communauté "Gouro" de Côte d'Ivoire".

Le reggae est toujours associé au rastafarisme, mouvement spirituel sacralisant l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié et promeut l'usage de la ganja, ou marijuana. "Le reggae est exclusivement jamaïcain", a commenté Olivia Grange, la ministre de la Culture de la Jamaïque, avant le vote. "C'est une musique que nous avons créée qui a pénétré partout ". C'est avec des classiques comme " No woman, no cry " ou " Could you be loved " que l'icône jamaïquain a propulsé ce style musical au début des années 1980. Issu du ska et du rocksteady, il a aussi intégré des influences du jazz et du blues d'Amérique. Cette musique a une histoire. La musique est ensuite vite devenue populaire aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, importée par les nombreux immigrés jamaïcains après la Seconde Guerre mondiale.

Recommande: