La comédienne Maria Pacôme est décédée à l'âge de 95 ans

01 Décembre, 2018, 20:10 | Auteur: Sue Barrett
  • Maria Pacôme dans

La comédienne est décédée des suites d'une longue maladie. Elle épouse ce dernier en 1950. Elle alternera avec succès dans les années 1960 et 1970 performances théâtrales et cinématographiques où, dans les deux cas, on lui confie le plus souvent des rôles de bourgeoises excentriques.

Reine du boulevardElle divorce toutefois de Maurice Ronet après six ans de mariage en 1956 et retourne sur les planches en 1958. De leur union naîtra un fils, François, qui deviendra lui-même acteur. Quand le succès arrive, la comédienne décide de se retirer pour ne pas éclipser son mari et se convertit à la poterie, une passion qui ne la quittera jamais, comme la peinture.

En parallèle, elle ne néglige pas les écrans pour autant: après ses débuts au cinéma dès 1959 dans Voulez-vous danser avec moi? de Michel Boisrond, elle se compose toute une galerie de rôles comiques qui en feront une actrice extrêmement populaire: chez Jean Girault bien sûr, avec Le Gendarme de Saint-Tropez, Les Gorilles ou encore Le Distrait avec Pierre Richard, mais aussi dans Les Tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca, dans Bons baisers. à lundi de Michel Audiard ou encore La Crise de Coline Serreau. Bien que "fieffée paresseuse", selon ses propres termesCette nouvelle carrière débute en 1977 avec "Apprends-moi Céline", jusqu'en 2002 ou elle est seule en scène dans "L'Eloge de ma paresse".

Cette joyeuse dépensière, amatrice de voitures rapides, qui reconnaît avoir parfois accepté n'importe quoi pour de l'argent, a également été un visage familier au cinéma, le plus souvent dans des comédies. Un dialogue devenu culte qui immortalise également une voix désormais reconnaissable entre mille.

Après avoir publié son autobiographie en 2007 "Maria sans Pacôme", c'est au théâtre qu'elle finit par revenir une dernière fois l'année suivante, aux côtés de Jean Piat dans "La Maison du lac", un grand succès de Broadway des années 70, surtout connu pour son adaptation au cinéma en 1981 avec Henry Fonda et Katharine Hepburn.

Recommande: