RDC : la lutte contre Ebola à Beni continue (OMS)

23 Novembre, 2018, 01:07 | Auteur: Jonathan Ford
  • Les corps de six casques bleus malawites tués à Beni

L'OMS a rappelé que seize membres de son personnel à Beni avaient dû être évacués à Goma, une autre localité de l'est de la RDC, pour une prise en charge psychologique. Un obus, qui n'a pas explosé, a touché la villa qu'ils occupaient vendredi soir.

Dans le même temps le ministère de la Santé indique que la lutte contre Ebola "dans le village de Kanyihunga, zone contrôlée par les Maï-Maï (ndr: groupe armé), évolue positivement". "Nous avons déjà vaincu 9 épidémies d'Ebola dans notre pays, nous viendrons à bout de cette 10ème éruption de cette maladie", a-t-il affirmé avec conviction. Mais les récents affrontements entre les Casques bleus et les forces démocratiques alliées (ADF) ont contraint les responsables de l'OMS à les évacuer vers Goma, pour les mettre en sécurité, en attendant une solution pour leur logement.

D'après Michel Yao, médecin-coordonnateur de l'OMS, cette attaque n'a pas été ciblée mais est le fruit des affrontements qui se déroulent régulièrement depuis quelques semaines dans cette partie de la République démocratique du Congo. La vaccination a été suspendue, mais des équipes sont toujours sorties de la communauté pour suivre certains des cas potentiels, pour se rencontrer et pour s'assurer qu'ils se portent bien, ainsi que pour amener les personnes malades dans des centres de traitement a fait savoir l'OMS, précisant que dimanche, toutes les activités ont été relancées, y compris la vaccination.

Les affrontements de vendredi soir se sont soldés par deux maisons et une voiture incendiées à une centaine de mètres d'un des hôtels occupés par les équipes anti-Ebola, d'après un correspondant de l'AFP.

Reprise de la lutte contre Ebola à Beni en RDC
La lutte contre Ebola suspendue en RDC - actualité du Cameroun

Historiquement des rebelles musulmans ougandais repliés dans l'est du Congo dans les années 90, les ADF multiplient les attaques contre la ville de Beni depuis septembre, après des massacres qui visaient surtout Oïcha au nord ou des routes et des champs dans la brousse.

Un hommage a été rendu samedi à Beni aux six Casques bleus du Malawi et au Casque bleu tanzanien tués cette semaine dans l'offensive contre les ADF menée conjointement avec l'armée congolaise.

Quinze Casque bleus tanzaniens avaient été tués le 8 décembre de l'an dernier dans l'attaque d'une base onusienne dans la région de Beni attribuée aux ADF. Des élections sont prévues en RDC le 23 décembre.

Recommande: