Michelle Obama affichera complet à Paris

15 Novembre, 2018, 15:43 | Auteur: Sue Barrett
  • Michelle Obama rencontrera les Parisiens le 5 décembre

Elle est ainsi revenue sur un moment qu'elle raconte en détail dans son livre: sa fausse couche.

La popularité de Michelle Obama semble garantir le succès du livre, dans lequel elle prévient toutefois à nouveau qu'elle ne compte pas se lancer en politique et briguer à son tour la présidence. Et bien au-delà. L'ex-"First Lady" Michelle Obama publie un livre intitulé Becoming ce mardi.

Michelle Obama sera présente en France le mercredi 5 décembre 2018 à la Seine musicale de Boulogne-Billancourt.

Mais l'épouse de Michelle Obama n'est jamais loin du débat public, et son ouvrage de 426 pages est l'occasion d'étriller Donald Trump, qu'elle qualifie de "misogyne".

"On sombre dans la douleur en pensant être brisée à jamais". Par ailleurs, elle ne "pardonnera jamais" au locataire de la Maison Blanche la polémique sur le lieu de naissance de son mari. "L'horloge biologique est réelle", "parce que la production d'ovules est limitée", confie-t-elle à ABC.

"À 34 et 35 ans, j'ai réalisé que nous devions faire une FIV", a révélé Mme Obama dans des extraits d'une émission spéciale de ABC diffusée dimanche. "Nous avons eu besoin de faire appel à la fécondation in vitro".

Dans ses mémoires, l'ex première dame revient sur la rumeur largement relayée par Donald Trump selon laquelle Barack Obama n'était pas né aux États-Unis, et n'était donc pas citoyen américain. "Je connais beaucoup de jeunes couples en difficulté, et qui pensent que d'une certaine manière il y a quelque chose qui ne va pas chez eux".

Elle en tire une phrase qu'elle a prononcée lors d'un discours à la convention démocrate en 2016, à la fin des deux mandats de son mari Barack Obama: "L'histoire qui m'a amené ici ce soir". "Je n'ai jamais été une fan de politique et mon expérience ces dix dernières années n'a pas fait beaucoup pour changer ça".

Ce mardi 13 novembre, Michelle Obama débutait sa tournée pour la sortie de ses mémoires à Chicago, dans un stade pouvant accueillir 23.500 personnes.

Recommande: