Audience radio septembre-octobre 2018 en part d'audience

15 Novembre, 2018, 22:38 | Auteur: Sue Barrett
  • Nikos Aliagas le présentateur de la matinale d’Europe 1. LP  Frédéric Dugit

Selon les chiffres de septembre-octobre, la radio du groupe Lagardère a séduit seulement 6,2 % des auditeurs, soit un point de moins que l'an dernier à la même époque (7,2 %). C'est bien sûr vers Europe 1 que tous les regards sont tournés, car une nouvelle fois la station a décidé de tout changer pour tenter d'enrayer la chute d'audience amorcée brutalement il y a maintenant 3 ans.

En dépit d'une baisse de près d'un point d'audience, NRJ reste, elle, la radio musicale la plus écoutée de France (9,8 %), devance Skyrock (6,5 %), Nostalgie (6,3 %) et Fun Radio (5,4 %). Mais l'ancienne radio de la rue Bayard à Paris, désormais basée à Neuilly-sur-Seine, est talonnée par France Inter. La station publique a gratté 0,4 point par rapport à la rentrée précédente, et talonne RTL avec 11,5% d'audience cumulée, marquée par un temps fort: l'annonce de la démission de Nicolas Hulot en direct dans la matinale.

Dans la catégorie des radios thématiques, France Culture continue sa spectaculaire progression. Il a raison, ça devrait payer sur la longueur, deux mois c'est encore trop tôt pour faire bouger les choses.

Europe 1 s'enfonce un peu plus.

"Pas question de tout casser après 80 jours!"

Les nombreux changements mis en oeuvre à la rentrée par son nouveau patron Laurent Guimier, dont l'arrivée très médiatisée de Nikos Aliagas aux commandes de matinale, n'ont pas provoqué pour le moment d'électrochoc. "Les résultats ne sont pas encore là, mais l'antenne est celle que nous voulions", a-t-il réagi sur Twitter.

Recommande: