Record de femmes élues à la Chambre — Midterms

11 Novembre, 2018, 02:14 | Auteur: Lynn Cook
  • EN DIRECT - Elections US de mi-mandat : Pas de vague anti-Trump - Les Républicains conservent le Sénat - Les Démocrates obtiennent le contrôle de la Chambre des Représentants

Le président Trump a téléphoné à Nancy Pelosy, candidate démocrate à la présidence de la Chambre des représentants pour la féliciter du succès de son parti dans la chambre.

Donald Trump peut s'estimer satisfait des élections de mi-mandat. Dans son style caractéristique, il a qualifié la soirée électorale d' "immense succès ".

Comme Barack Obama et George W. Bush dans son second mandat, le président américain n'a pas échappé à la malédiction des élections de mi-mandat, sa majorité à la chambre basse du Congrès ayant été cédée à l'opposition.

Cela dit, les probabilités que Donald Trump se fasse réélire en 2020 sont encore élevées.

Or, les banlieues avaient fortement contribué à la victoire de Donald Trump lors de l'élection présidentielle de 2016, à commencer par les banlieues républicaines comme Denver et Dallas. Les Midterms ont aussi confirmé que le parti conservateur est désormais officiellement le parti de Donald Trump.

Politiquement, le président calcule que négocier avec une Chambre démocrate lui facilitera la tâche, par rapport à la situation des deux premières années de son mandat, où la majorité républicaine était constamment soumise aux menaces de défections internes, entre les ailes modérées et ultra-conservatrices.

Vainqueur au Sénat dans un contexte extrêmement favorable pour lui et défait à la Chambre des représentants, il n'est ni le surhomme qu'il croyait, ni l'erreur de l'histoire que les démocrates espéraient. "Les électeurs indépendants penchent majoritairement pour les Démocrates, et ces derniers ont récolté beaucoup d'argent." .

De plus, les républicains sont en train de perdre le vote des femmes, souligne Denis Lacorne, spécialiste de la politique américaine à Sciences Po à Paris, dans un entretien à 20Minutes.fr. C'était 63 sièges sous Obama et 54 sous Clinton. Les républicains, qui dirigeaient 33 des 50 États, ont perdu au moins quatre sièges au profit des démocrates (dans le Michigan - un Etat gagné par Trump en 2016 -, l'Illinois, le Kansas et le Nouveau Mexique). "S'ils font cela, ils ne feront pas le reste". Les électeurs ont donc renvoyé mardi soir une majorité démocrate à la Chambre mais ils ont refusé d'accorder cette majorité au Parti démocrate au Sénat, sans doute effrayés par le comportement des Sénateurs de gauche pendant les auditions du mois d'octobre dernier du candidat Brett Kavanaugh au poste de juge à la Cour suprême.

Quelles conséquences auront la perte de la chambre des représentants pour les deux dernières années du mandat de Donald Trump?

Donald Trump risque tout simplement de vivre deux années absolument détestables. "Sa politique, son attitude belliqueuse ont motivé quasiment tout le monde, quel que soit son parti, à s'intéresser à la politique et à aller voter ". Ces deux élections sont assez différentes l'une de l'autre, et pour obtenir un tel résultat il suffisait d'un environnement négatif pour les Républicains, mais d'une carte sénatoriale qui leur était favorable. Sinon, les deux chambres ont quasi les mêmes pouvoirs. Celle du budget, des affaires administratives, des affaires étrangères. Toutes ces commissions seront dirigées désormais par des démocrates et dès qu'il y aura une crise, un point noir, ces commissions vont se mobiliser et demander des comptes aux ministres de Trump. Même chose sur les soupçons de corruption et de malversation, cette chambre des représentants pourra très bien lancer des commissions d'enquête.

Alors, à quoi s'attendre maintenant? Une fois de plus, pourrait-on dire.

L'espoir démocrate Beto O'Rourke, qui avait reçu tardivement le soutien de la chanteuse Beyoncé, n'a pas réussi à créer la surprise au Texas.

Recommande: