Emmanuel Macron a-t-il menti — Hommage à Pétain

10 Novembre, 2018, 16:28 | Auteur: Lynn Cook
  • Griveaux invoque de Gaulle pour défendre Macron sur Pétain

C'est durant cette guerre que le vaillant soldat français, fait maréchal en 1918, va s'illustrer comme un collabo du Nazisme en capitulant devant l'Allemand Adolphe Hitler, estimant perdu à l'avance le combat.

Son successeur, Jacques Chirac, avait ensuite définitivement mis fin à ce geste. La vie politique française et les historiens l'ont jugé.

André Loez: "C'est un hommage traditionnel, rendu par les militaires presque chaque année aux Invalides".

Outre l'éventuelle polémique sur Pétain, le choix d'Emmanuel Macron de commémorer " le civil armé " à travers son " itinérance mémorielle " d'une semaine sur les sites de la Grande Guerre fait aussi débat. En condamnant Philippe Pétain à l'indignité nationale au nom du Peuple Français, la justice lui a retiré toute possibilité d'avoir rang et place dans la mémoire nationale en le privant de ses titres et grades. Mais le mal est fait.

" Du point de vue du président, c'est bien le combattant qui est au cœur des célébrations de ce Centenaire (...) Le combattant de 14-18 c'est un civil qu'on a armé et envoyé au front", souligne-t-on à la présidence tout en concédant l'importance pour les militaires de célébrer des " victoires " et des " chefs parfaitement dignes " pendant la Première Guerre mondiale. Pétain, frappé d'indignité nationale pour son rôle dans le régime de Vichy (1940-1944), est inhumé à l'île d'Yeu.

L'ensemble de l'opposition s'est immédiatement indignée.

"#Pétain est un traitre et un antisémite". Ses crimes et sa trahison sont imprescriptibles " dénonce Jean-Luc Mélenchon. Macron, cette fois-ci, c'est trop! Le porte-parole du Parti socialiste, Pierre Jouvet, a réagi à l'unisson: "Mais quel dégoût!" "J'ai toujours regardé l'histoire de notre pays en face", a-t-il lancé. "Il n'y a rien de pire dans l'histoire que les trous de mémoire!".

Avec les sept autres maréchaux de la Grande guerre, Philippe Pétain sera célébré samedi aux Invalides, lors d'une cérémonie à laquelle participeront les responsables militaires français dont le chef d'état-major particulier du président, l'amiral Bernard Rogel.

De son côté, la majorité rame pour défendre le Président.

"C'est une cérémonie en hommage aux chefs militaires, du caporal au général", déclare le porte-parole du chef d'état-major des armées, le colonel Patrik Steiger, sans citer Philippe Pétain. "C'est que nous n'avions pas été suffisamment clairs", a reconnu dans la soirée Benjamin Griveaux, en affirmant qu'il n'avait "jamais été question" de rendre hommage à celui qui était devenu le dirigeant du régime de Vichy.

Je ne vois pas de rétropédalage. Et d'oser: "Depuis hier, l'amicale des polémiqueurs professionnels est de sortie". "Je ne suis pas dans votre bocal". Balayant les sujets chauds de l'actualité, il est notamment revenu sur la polémique de ses propos sur le maréchal Pétain.

Vidéo: A la Une des GG: L'hommage de Macron à Pétain est-il choquant? Cette défense n'a pas été de nature à calmer la polémique.

Recommande: