"Il n'y a aucun complot de l'Etat" — Automobile

08 Novembre, 2018, 20:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • Hausse du carburant le coup de gueule viral d'une Bretonne interpellant Emmanuel Macron

En ligne de mire: la hausse du prix du gazole, le durcissement du contrôle technique, ou encore la présence de radars sur les routes.

La hausse du prix des carburants continue décidément de mobiliser les internautes. La secrétaire d'État à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a répondu dimanche sur Twitter au coup de gueule de cette automobiliste, qui dénonce une "traque aux conducteurs" dans une vidéo vue plus de 5,2 millions de fois et partagé plus de 200 000 fois en l'espace de deux semaines.

Jacline Mouraud, une citoyenne bretonne, a pubié une vidéo qui est devenue le symbole des automobilistes en colère contre la politique du gouvernement.

"Il n'y a aucun complot du gouvernement contre la voiture ", rétorque la secrétaire d'Etat. " Nous savons très bien que la voiture est un mode de transport indispensable, en particulier dès qu'on sort des villes " assure Emmanuelle Wargon.

La déclaration de Mme Wargon est pourtant imprécise: d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur publié le 23 octobre, plus de 91% des 1,013 milliard d'euros issus des amendes des radars automatiques en 2017, soit 924,5 millions d'euros, ont financé la lutte contre l'insécurité routière, notamment l'entretien et la modernisation du réseau routier. "Nous avons aligné la fiscalité du diesel sur celle de l'essence car lorsqu'on voit le nombre de morts par particules fines aujourd'hui en France, 48.000, on ne voit pas pourquoi il y aurait un bonus sur le diesel alors qu'il pollue plus".

"Nous augmentons progressivement les taxes sur les carburants pour aller vers une société avec une meilleure transition énergétique, mais on parle de 4 centimes d'euros par litre d'essence, de 7 centimes par litre de diesel. Tout le reste, c'est l'augmentation du prix des carburants ", explique-t-elle ainsi.

Un argument relayé par Emmanuel Macron ce lundi, dans une interview à la presse régionale.

"Où va la France, Monsieur Macron?" Est-ce que c'est normal?

Pour protester contre les mesures du gouvernement, une manifestation le 17 novembre prévoit des blocages de routes dans toute la France. "C'est une bonne philosophie, et d'ailleurs le gouvernement l'a accompagnée parce que cette aide sera défiscalisée", a rappelé Emmanuel Macron sur Europe 1.

Recommande: