Deux premières musulmanes élues au Congrès américain

08 Novembre, 2018, 12:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Ilhan Omar et Rashida Tlaib les deux femmes musulmanes à faire leur entrée au Congrès

"Merci!", a tweeté Ilhan Omar, une réfugiée somalienne, avant d'écrire à l'attention de Rashida Tlaib, née à Détroit de parents immigrés palestiniens: "J'ai hâte de siéger avec toi, inchallah".

La démocrate Rashida Tlaib, candidate dans le treizième district du Michigan, a été élue sans opposition mardi soir à la Chambre des représentants, à l'issue du vote de mi-mandat. Elle savait qu'elle serait élue, dès la mi septembre 2018, parce que plus aucun adversaire ne lui disputait sa circonscription pour la Chambre des représentants, considérée comme parmi les plus à gauche des Etats-Unis.

Deux femmes musulmanes, Ilhan Omar et Rashida Tlaib, vont faire leur entrée au Congrès américain, une première dans l'histoire des États-Unis, après que ces candidats démocrates ont remporté mardi les élections de mi-mandat respectivement dans des districts du Minnesota et du Michigan.

Rashida Tlaib, the first Palestinian and Muslim American congresswomen, proclaims victory.

A 36 ans, cette Américano-somalienne musulmane, qui porte le voile, a été élue dans le Minnesota, où elle succède à Keith Ellison, qui avait lui même été le premier élu noir et musulman au Congrès. Avocate férue d'arts martiaux, la démocrate de 38 ans, ouvertement homosexuelle, l'a emporté dans les terres conservatrices du Kansas face au républicain Kevin Yode.

Ainsi, Lou Leon Guerrero est devenue la première femme gouverneure de l'État de Guam.

A l'image d'une société américaine fortement imprégnée par le découpage communautaire, les deux femmes ne cachent pas leur identité musulmane.

Dans le Colorado, c'est le démocrate Jared Polis qui est devenu le premier gouverneur ouvertement gay d'un Etat américain.

La jeune femme, âgée de 29 ans à peine, avait appelé, durant sa campagne électorale, à "la suppression de l'agence pour l'application des lois en matière d'immigration et des douanes", à un "contrôle des armes à feu" et à "la fin des prisons privées", rapporte CNBC.

Deb Haaland, 57 ans, est quant à elle une mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, qui a vaincu l'alcoolisme et subsisté grâce à des bons d'alimentation. "Vous n'avez pas à changer pour être candidat", avait-elle lancé à ses partisans. Elle avait fait campagne contre des élus qui, selon elle, ne représentent pas plus les Amérindiens que les autres minorités ou les millions de pauvres dans l'Amérique de Donald Trump. "C'est ce genre de personnes qu'il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent", répétait-elle lors de ses meetings. Avant elle, la plus jeune membre du Congrès était une autre New-Yorkaise, la républicaine Elise Stefanik, élue pour la première fois à la Chambre des représentants en 2014 alors qu'elle avait 30 ans.

Recommande: