Spectacle de haut vol pour un départ canon — Route du Rhum

07 Novembre, 2018, 21:55 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Vue aérienne du port de Saint-Malo ville de départ de la Route du Rhum le 2 novembre 2018Plus

La 11e Route du Rhum, course transatlantique en solitaire reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, est partie dimanche à 14h00 (13h00 GMT), avec un record historique de 123 bateaux.

Les prévisions météorologiques annoncent de bonnes conditions jusqu'à mardi, jour marqué par une tempête qui devrait être particulièrement problématique pour les petits bateaux, les Class 40, qui forment près de la moitié de la flotte (53 bateaux). Les ports de Roscoff, Brest, Lorient, Douarnenez, Camaret et La Rochelle se tiennent prêts à accueillir les concurrents qui préféreront s'abriter pour tenter d'échapper à une violente tempête annoncée aujourd'hui, dans le golfe de Gascogne, avec déjà des conditions très musclées qui étaient prévues dans la nuit d'hier.

"On s'est aperçu qu'on n'arrivait plus à recharger nos batteries très rapidement après le début de la course, c'était vraiment problématique".

"On ne peut pas faire un pansement et repartir".

Sébastien Josse fait route vers La Corogne après avoir perdu une partie du flotteur tribord d'Edmond de Rotschild.

Le manager a indiqué qu'il n'y avait "pas eu de choc".

François Gabart est en tête de la course, avec derrière lui, ce lundi vers 16 heures, à seulement 18 milles nautiques, Armel Le Cléac'h qui est revenu dans la course après un arrêt express d'une demi-heure dimanche soir pour une réparation technique. "Il était dans le cockpit, il y a eu un grand coup de frein, il faisait nuit noire".

Autre favori même s'il pilote un Ultim plus ancien, Coville (Sodebo Ultim) a vu dans la matinée de lundi le carénage du bras avant bâbord se casser.

Le Cléac'h est à la barre d'un tout nouveau bateau, de la classe Ultim (maxi-trimaran de 32 m de long pour 23 m de large maximum), capable de +voler+. Il était alors en 2e position, derrière Gabart. Lundi, il a posté un tweet. Première nuit. Premiers bobos. Gitana s'en va. Take care Seb", a-t-il écrit, avant de poursuivre: " Pas mal de bricoles aussi pour moi cette nuit, mais tout va bien et on arrive bientôt en Espagne.

Recommande: