Rihanna interdit à Donald Trump de jouer sa musique en meeting

07 Novembre, 2018, 21:12 | Auteur: Sue Barrett
  • Rihanna s'en prend à Donald Trump pour avoir utilisé sa musique

" Ça a déjà été dit un million de fois mais je le dis une fois de plus: les meetings de Trump ne ressemblent à rien d'autre en politique".

Rihanna a menacé d'entamer des poursuites judiciaires contre Donald Trump après que son tube Don't Stop the Music ait été joué lors d'un meeting du Président à Chattanooga, a rapporté le magazine Rolling Stone. Pharrell Williams a récemment envoyé une mise en demeure à Donald Trump et ses équipes après que sa chanson Happy ait été utilisée lors d'un rassemblement dans l'Indiana, qui s'est tenu quelques heures à peine après la mort de 11 personnes lors d'une fusillade dans la synagogue Tree of Life à Pittsburgh, en Pennsylvanie. "En ce moment, 'Don't Stop the Music' de Rihanna passe à fond pendant que des assistants jettent des T-shirts Trump à la foule". "Mes proches et moi ne serions jamais près ou à un de ces meetings tragiques, donc merci du tuyau, philip!", a-t-elle écrit sur Twitter.

Mais la chanteuse est loin d'être la première à s'insurger contre l'instrumentalisation de sa musique à des fins politiques.

"J'aime bien l'ironie dans l'idée que des supporters de Trump écoutent un tas de morceaux anti-Trump à ses meetings [.]".

Elle appuie la candidature du démocrate Andrew Gillum au poste de gouverneur de la Floride et elle a refusé de chanter au prochain Super Bowl, en soutien à Colin Kaepernick, qui dénonce la brutalité policière. Ces dernières, qui se déroulent ce mardi 6 novembre aux États-Unis, sont destinées à élire les membres du Sénat et de la Chambre des représentants, actuellement à majorité républicaine. C'est une tribune que tu DOIS soutenir.

Recommande: