La colère très noire de Rudi Garcia — OM

07 Novembre, 2018, 19:14 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Aguilar va croiser le chemin d'Adil Rami et Jordan Amavi à la Mosson

Je suis très en colère. Alors qu'il trouve souvent le moyen de se défausser sur l'arbitrage quand le résultat n'est pas à son avantage, l'entraîneur marseillais n'a cette fois-ci pas épargné ses joueurs.

Il n'y avait pas besoin de trop travailler Rudi Garcia, en conférence de presse, pour avoir le fond de sa pensée sur la prestation de ses joueurs, ce dimanche soir à Montpellier (défaite 3-0).

"C'est grave. Grave de jouer une deuxième période comme celle qu'on a jouée, d'avoir autant d'écart avec une première période solide où on a les meilleures occasions, même si on aurait été inspirés de mener à la pause".

"On aurait dû marquer avant eux, mais ce n'est pas une raison pour concéder trois buts sur des erreurs, du laxisme, ou un manque d'efforts comme ça s'est passé en seconde mi-temps", a poursuivi un Garcia courroucé. J'aimerais bien que les joueurs s'expliquent, c'est ce qu'ils feront demain matin (aujourd'hui). C'est à moi de prendre des décisions. Ma colère, ils l'ont sentie. Si Marseille ne compte "que" 6 points de retard sur le 2e de L1, il semble urgent pour cette équipe de retrouver l'élément qui a fait sa force la saison dernière: l'envie. On est trop irrégulier, dans le jeu et dans les attitudes.

" Je n'ai pas vu une équipe qui défendait les uns pour les autres, qui faisait les efforts, les courses offensives, qui amenait de la simplicité. On a joué 45 minutes, ce n'est pas admissible", s'est énervé Rudi Garcia.

Trois défaites de rang, six points de retard sur le podium en Ligue 1, une qualification loin d'être acquise en Ligue Europa, un collectif en grande difficulté: l'OM traverse une période compliquée.

Recommande: