La référence à l’Iran de Donald Trump — Game of Thrones

05 Novembre, 2018, 00:56 | Auteur: Sue Barrett
  • Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche le 1er novembre 2018

Le président américain a publié un tweet inspiré de la série d'Heroic Fantasy à succès, promettant des sanctions pour le 5 novembre prochain à l'encontre de l'Iran.

L'Union européenne (UE), la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, signataires de l'accord de 2015 censé empêcher les autorités iraniennes de se doter de la bombe atomique, ont aussitôt regretté " vivement " cette décision. Toutes ses sanctions avaient été levées dans le cadre de l'accord nucléaire.

Les nombreux tweets de Donald Trump ont déjà fait parler d'eux, et voilà que ce vendredi, le président nord-américain nous ressert l'un de ces posts qui vont agiter le réseau social. "Le pouvoir de contraindre des Etats-Unis, en utilisant leur puissance économique et militaire est également en déclin", a-t-il ajouté.

Premier personnage de l'Etat iranien et ultime décideur dans les dossiers sensibles, l'ayatollah Khamenei a fustigé la politique américaine. "Malgré la pression économique, les Iraniens ont pu continuer à soutenir leurs alliés régionaux pendant 40 ans ", depuis la révolution islamique de 1979, souligne-t-il.

Les Iraniens démontreront qu'ils ne sont pas intimidés par les sanctions américaines qui relèvent, en fait, d'une "guerre psychologique", a dit M. Qasemi. En revanche, Huit pays bénéficieront de dérogations.

Les Etats-Unis sont l'ennemi juré de la République islamique d'Iran et les relations diplomatiques entre les deux pays sont rompues depuis 1980.

Le président iranien Hassan Rohani, artisan de l'accord nucléaire, avait entamé un très timide rapprochement avec l'administration américaine de Barack Obama avec la signature du texte historique qui avait alors mis fin à des années d'isolement de l'Iran.

Lena Headey, dans la série Game of Thrones et Donald Trump à la Maison-Blanche le 2 novembre 2018. Ce second volet - beaucoup plus draconien -sanctionne tous les pays, entités ou entreprises étrangères qui continueront d'acheter du pétrole iranien ou d'échanger avec les banques de la République islamique, en leur barrant l'accès au marché américain. La liste de ces pays sera connue demain.

Recommande: