Les messages privés de 81.000 utilisateurs en vente sur Internet — Facebook

03 Novembre, 2018, 19:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Facebook de nouveau dans la tourmente

Suite à une enquête réalisée par la BBC, les comptes concernés sont attribués aux utilisateurs de presque 200 pays, dont la majeure partie est rattachée à l'Ukraine et à la Russie.

Vivement que 2018 se termine pour Facebook. Facebook a affirmé en réaction ne pas avoir subi de piratage.

D'après une information de la BBC publiée ce vendredi 2 novembre, les messages privés provenant de plusieurs dizaines de milliers de comptes Facebook ont été mis à la vente sur un site internet, pour la modique somme de 10 centimes de dollar par compte (environ 9 centimes d'euro). Le reste des victimes seraient éparpillées entre le Royaume-Uni, les États-Unis mais aussi le Brésil. Les hackers affirmaient d'abord avoir été en possession d'informations sur plus de 120 millions de comptes, un chiffre largement exagéré pour la BBC qui s'appuie sur l'expertise d'une firme de cybersécurité britannique: Digital Shadows. Facebook assure ne pas être en cause dans la fuite de ces données.

La compagnie aurait aussi collaboré avec la justice et les autorités locales pour retirer le site qui montrait les informations de ces comptes.

Cette affaire qui, d'après les premiers éléments de l'enquête, n'est pas liée au piratage massif de septembre dernier, sème une nouvelle fois le trouble sur la capacité du réseau social à protéger les données de ses utilisateurs. Selon le réseau social, les données sensibles auraient été collectées au mois de septembre grâce à l'utilisation malveillante d'extension Web vérolées telles que des assistants personnels de shopping ou des mini-jeux de puzzle comme on en trouve sur des navigateurs type Google Chrome ou Firefox.

"Nous vendons les informations personnelles d'utilisateurs de Facebook".

Recommande: