Indre : L214 dénonce dans une vidéo les "pratiques cruelles" d'un abattoir

03 Novembre, 2018, 16:04 | Auteur: Aubrey Nash

Dans une nouvelle vidéo, L214 dénonce "les pratiques cruelles" de l'abattoir du Boischaut, dans l'Indre, pour tant "à taille humaine" et certifié bio.

L'association a filmé les images entre la fin du mois d'août et le début du mois de septembre, durant 19 heures.

LIRE AUSSI "Est-ce ainsi que les animaux doivent vivre?".

Cette loi du 30 octobre 2018, promulguée le 2 novembre, créé "un nouveau délit de maltraitance en abattoir" et "accentue les sanctions" contre "tout professionnel qui ne respecterait pas ses obligations vis-à-vis de la protection animale".

On y voit d'abord des animaux qui ne sont pas immobilisés correctement, . "Une fois assommés, les animaux tombent dans le sang et les excréments des précédents avant d'être suspendus", souligne également le communiqué. "Entre deux saignées, le salarié pose son couteau à même le sol, à l'encontre des règles d'hygiène les plus élémentaires". Il serait resté lettre morte. L214 demande donc à Système U et Carrefour, "qui commercialisent de la viande issue de cet abattoir, de cesser immédiatement de s'approvisionner auprès de celui-ci".

Une plainte a été déposé par l'abattoir des Lacs, où la vidéo a été tournée, et le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour intrusion dans les locaux et captation d'images dans un lieu privé, selon France bleu Berry.

"Evidemment, on ne peut pas supporter les images que l'on voit sur la vidéo", commente François Daugeron, président de la Communauté de communes de La Châtre et Sainte-Sévère, qui gère l'établissement, contacté par France Inter, avant d'affirmer avoir "pris conscience" de la situation et expliquant vouloir "tout mettre en oeuvre pour améliorer la situation".

Recommande: